Articles classés dans la catégorie : Actualités

PASS CULTURE

Pass Culture pour les jeunes.
Comment télécharger l’appli et profiter de 300 euros ?

L’année de tes 15, 16, 17 et 18 ans, ce dispositif te permet d’avoir accès à une application sur laquelle tu disposes d’un crédit de 20 à 300 euros pour découvrir et réserver directement sur l’application des offres culturelles.

Le pass Culture est une application mobile ouverte à tous qui réunit des propositions culturelles de proximité et des offres numériques (livres, concerts, théâtres, musées, cours de musique, abonnements numériques, etc.).

En quoi consiste le Pass Culture pour tous les jeunes ?

Il se présente sous la forme d’une simple application mobile à télécharger gratuitement avec l’App Store ou Google Play en tapant « Pass Culture » dans la barre de recherche. A ta majorité, un crédit de 300€ sera versé sur leur compte personnel de l’application.

Cette somme pourra ensuite être dépensée parmi la large offre proposée (cinéma, musées, livres, jeux vidéo, cours de musique, etc.) comme de simples bons d’achat.

Comment s’inscrire au Pass culture ?

J’AI ENTRE 15 ET 17 ANS

Pour t’inscrire au pass Culture, tu vas devoir te connecter à la plateforme d’ÉduConnect via l’application.
Si tu n’as pas tes identifiants ÉduConnect, ton collège ou ton lycée pourra te les transmettre.

J’AI 18 ANS

Pour s’inscrire au pass Culture, rends-toi sur l’application et dépose ton dossier en quelques clics !
Je télécharge l’application et je m’inscris

Une fois ton inscription terminée, tu recevras un mail immédiatement pour te confirmer que ton dossier est validé. Il te suffit ensuite de retourner sur l’appli pour te créer un compte. Les 300 euros seront automatiquement crédités dessus.

Que peut-on acheter avec le pass Culture ?

J’AI ENTRE 15 et 17 ANS

Avec ton pass Culture, tu peux utiliser le montant qui t’est attribué pour des offres publiées sur le site, dont le prix ne dépasse pas ton crédit disponible : livres, places de concert, de théâtre, de cinéma, de spectacle, la liste est longue !

Montant alloué annuellement pour les jeunes entre 15 et 17 ans.

Une part individuelle sera disponible sur l’application mobile Pass culture après ouverture du compte personnel numérique. Ces crédits seront versés en fonction de l’âge :

20 € pour les jeunes âgés de 15 ans ;
30 € pour les jeunes âgés de 16 et 17 ans.

Les sommes sont cumulables pendant la totalité du dispositif mais devront obligatoirement être dépensées à la majorité de l’individu. Si ce n’est pas le cas, ces crédits seront alors perdus.

Une part collective sera allouée aux établissements scolaires pour permettre des sorties scolaires (musées, spectacles vivants, séances de cinéma, découverte de métier d’art…) :

25 € par élève de 4e et 3e ;
30 € par élève de CAP et de seconde ;
20 € par élève de première et terminale.

Les jeux vidéo et les offres numériques payantes (streaming vidéo ou musical…) ne sont cependant pas disponibles, à l’exception de la presse numérique et des e-books.

De nombreuses offres gratuites sont proposées sur le pass Culture ! Podcasts, films, événements, n’hésite pas à aller les explorer !


J’AI 18 ANS

Avec ton pass Culture, tu peux réserver des places de concert, de théâtre, de cinéma, de spectacle, ton billet pour un festival mais aussi acheter des livres, des vinyles, prendre des cours de musique, de photo ou encore prendre un abonnement à une plateforme de streaming.

Comment ça marche ? Une fois ton compte pass Culture activé, 300 euros sont crédités directement sur ton compte. Tu peux en profiter pour réserver des offres culturelles directement sur l’application. 

Le pass Culture a mis en place un plafond de 100 euros pour les biens numériques (ebook, abonnement SVoD, jeux vidéo…) afin de te permettre de découvrir et diversifier tes pratiques culturelles.

De nombreuses offres gratuites sont également proposées sur le pass Culture !

  • Les biens physiques

Si un bien matériel présent sur l’application (CD, livres, DVD, instruments de musique, vinyles, matériel beaux arts, etc.) t’intéresse, tu peux l’acheter via l’application puis le retirer au point de vente sur présentation de ton code de réservation et d’une pièce d’identité.

Le pass Culture a pour objectif d’encourager la rencontre entre les acteurs culturels et les utilisateurs, il n’est donc pas possible de se faire livrer des biens matériels. N’oublie pas de vérifier que le bien matériel que tu veux acheter est bien disponible chez un acteur culturel proche de chez toi. Si tu n’en trouves pas, écris-nous !

Les livres scolaires et parascolaires, les accessoires pour instruments de musiqueet le matériel informatique (ordinateur, téléphone…) ne sont pas pris en charge pas le pass Culture.

  • Les biens numériques

Si une offre en ligne présente sur l’application pass Culture (musique en streaming, vidéo à la demande, presse en ligne, jeux vidéo en ligne, etc.) t’intéresse, tu peux la réserver via l’application. Tu recevras un code te permettant de bénéficier de l’offre.
Consulte notre article sur la réservation d’une offre en ligne

Attention, si tu as entre 15 et 17 ans, les jeux vidéo et les offres numériques payantes (streaming vidéo ou musical…) ne sont pas disponibles, à l’exception de la presse numérique et des e-books.

  • Les sorties et activités artistiques et culturelles

Si un événement de type sorties culturelles (cinéma, théâtre, concerts, musées, festivals, etc.), pratiques artistiques (stages et ateliers de pratique, cours de danse, de dessin, de musique, de photo, etc.), rencontres (rencontres avec artistes, découverte de métiers…), t’intéresse, tu peux l’acheter via l’application. Tu recevras un code qui te permettra de retirer tes places, ou/et un mail de confirmation d’inscription à l’événement que tu as choisi.

STOP AUX ERREURS DE TRI

La Métropole grenobloise a été l’une des premières à proposer le tri des déchets en France en 1989. Elle a encore été parmi les premières à simplifier les consignes de tri en 2016 avec « tous les emballages se trient ». Pourtant elle fait aujourd’hui figure de mauvaise élève avec près de 40% d’erreurs constatées dans le bac de tri. Il est urgent d’agir.

Aujourd’hui, 4 déchets sur 10 jetés dans la poubelle de tri ne devraient pas être là. Fort de ce constat, Grenoble-Alpes Métropole lance une campagne de communication pour éviter les erreurs de tri les plus fréquentes qui peuvent avoir de lourdes conséquences.

Car oui le mauvais tri a bien des conséquences : blessures des éboueurs et agents de tri, casse des camions poubelle, panne des machines au centre de tri, perte de matières recyclables, etc… La campagne de communication insiste sur deux déchets trop fréquemment trouvés dans la poubelle de tri et qui ne devraient pas y être : les sacs poubelle fermés et le verre.

Qu’ils contiennent des ordures ménagères (poubelle grise) ou même des emballages bien triés, les sacs poubelles, avec leurs contenus, ne doivent pas se trouver dans le bac de tri. Ils risqueraient de pourrir le tri de vos voisins.

Si vous enfermez vos emballages et papiers dans un sac poubelle. Il ne pourra pas être traité et finira en incinération. Videz son contenu de déchets recyclables dans le bac de tri, en vrac.

Quant aux bouteilles en verre et bocaux, ils sont à jeter dans les poubelles à verre. Ainsi, pas de risque de blessure et le verre pourra être recyclé à l’infini !

Et soyez attentifs, un jeu-concours sur les déchets paraitra bientôt sur les réseaux sociaux avec à la clé un vélo électrique et de nombreux autres lots…

Broyeurs à végétaux

Désormais vous pouvez réserver votre broyeur directement en ligne.

Deux broyeurs de déchets verts de la Métro sont mis GRATUITEMENT à la disposition des nucérétains.

Afin de vous aider à réduire vos déchets verts en les réutilisant directement dans votre jardin, Grenoble-Alpes Métropole et Noyarey vous prêtent un broyeur de végétaux.

Ce service est réservé aux nucérétains particuliers, dans la limite d’une personne par RDV et par semaine.

Vous pouvez emprunter soit la version électrique, soit la version thermique à votre domicile, en fonction de vos besoins. Attention, tous les véhicules ne peuvent pas tracter le broyeur thermique.

Modèle électrique
Modèle thermique

Pour en savoir plus ou réserver le votre

> Application mobile « Noyarey », brique « Services gratuits »

> le site noyarey.fr/resabroyeur

Périscolaire

Vous connaissez la chanson ? Il en faut peu pour être heureux….

La magie de Noël c’est aussi qu’il en faut peu pour redonner de la vie et de la joie à notre quotidien en période de fête. Accompagnés par le service périscolaire de la commune, des jeunes nucérétains ont décoré des branches avec les morceaux de bois qu’ils ont peint eux même.

Merci à eux pour ce geste simple, original et qui rappel l’esprit de Noël.
(il en faut peu…)

CAMBRIOLAGES

Opération Tranquillité Vacances

A l’occasion de son compte-rendu annuel sur les chiffres de la sécurité à Noyarey, le major Jacquet souhaite attirer l’attention des nucérétains sur une recrudescence des cambriolages à l’approche des fêtes de fin d’année et rappel l’utilité de l’Opération Tranquillité Vacances.

Pendant toute absence prolongée de votre domicile, vous pouvez demander à la police ou à la gendarmerie de le surveiller. Des patrouilles sont alors organisées pour passer vers votre domicile. Vous serez prévenu en cas d’anomalie (effractions: Usage de la force pour pénétrer dans un endroit fermé, tentatives d’effractions, cambriolages).

Pour bénéficier de ce service, vous devez prendre contact avec la Police Municipale de Noyarey ou à la brigade de gendarmerie de Sassenage au moins 2 jours avant votre départ.

Vous pouvez remplir le formulaire disponible en ligne et l’imprimer avant de vous rendre à la police municipale ou en gendarmerie.

Pour contacter la police municipale de Noyarey : 07.85.69.05.20 ou police.municipale@noyarey.fr


Quelques incontournables avant de partir :

– Ne pas indiquer vos dates de départ en congés sur les réseaux sociaux.

– Ne pas laisser le courrier trop longtemps dans votre boîte aux lettres. Une personne de confiance doit pouvoir, pendant ces vacances, relever le courrier à votre place afin de ne pas éveiller les soupçons par une boîte débordant de lettres, colis et autres publicités. Vous pouvez également faire renvoyer automatiquement votre courrier par les services postaux sur votre lieu de villégiature. Si vous le pouvez, renvoyez votre téléphone fixe vers votre numéro de portable.

– N’oubliez pas, avant votre départ, de fermer correctement fenêtres et volets. Vérifier le bon état de vos serrures et verrous, prenez conseils auprès de professionnels pour ces fermetures. Il est important de « faire vivre » votre logement. Un voisin ou un ami peut utilement venir ouvrir et fermer les volets, allumer quelques lumières. A défaut, une prise de type « minuteur » peut permettre éventuellement d’allumer certaines lampes sans présence dans le logement.

– Dans la mesure du possible, ne laissez pas de grosses sommes d’argent dans votre habitation. Mettez vos bijoux, objets d’art et valeurs en lieu sûr. Répertoriez et photographiez les. Le cas échéant, faites les évaluer par un expert et renseignez vous auprès de votre société d’assurance, notamment au sujet des conditions de leur protection.

PERMIS INTERNET POUR LES ENFANTS

Notre policière municipale Perinne Hachoud, est venue à l’école élémentaire de Noyarey, accompagnée du maréchal des logis chef Patrick Demougeot, présenter le Permis Internet aux enfants.

Le Permis Internet pour les enfants est un programme pédagogique de responsabilisation des enfants et des parents pour un usage d’Internet plus vigilant, sûr et responsable. Son principe : faire passer aux élèves de CM2 leur Permis Internet. En CM2, les enfants s’apprêtent à entrer au collège, les usages et les risques augmentent, c’est le bon moment pour les préparer.

Il n’y a aucune raison de faire sur Internet, ce que l’on ne ferait pas dans la rue. Cette analogie de bon sens, est le fil conducteur du Permis Internet pour les enfants.

L’analogie avec la rue.
Elle permet aux enfants mais aussi à leurs parents, qui n’ont jamais été exposés aux risques sur Internet étant jeunes, d’assimiler plus facilement les règles élémentaires de prudence et de civilité, que chacun doit adopter sur Internet. Les risques sur Internet sont facilement évitables avec un peu de bon sens.

L’analogie avec les règles que tout un chacun applique dans la rue, permet aux parents, qui peuvent se sentir moins à l’aise que leurs enfants sur Internet, de trouver les mots pour les guider et les protéger. Ainsi ils retrouvent une légitime autorité pour accompagner sereinement leurs enfants et les responsabiliser.

Si avant de laisser circuler un enfant seul dans la rue, on lui apprend les règles de prudence indispensables (circulation routière, mauvaises rencontres, incivilités…), sur Internet, c’est la même chose. Avant de laisser un jeune utiliser Internet seul, il est indispensable de s’assurer qu’il a assimilé les règles élémentaires de vigilance, de civilité, et de responsabilité sur Internet.

Le PERMIS INTERNET accompagne les enfants et les conseille sur le bon chemin à prendre.


UN DISPOSITIF PEDAGOGIQUE COMPLET

1) La venue de la police municipale et d’un gendarme dans la classe :

Notre policière municipale, accompagnée d’un gendarme, expert dans la prévention en milieu scolaire, présentent en classe l’opération Permis Internet pour les enfants (15 à 45 min environ). Ils alertent les enfants sur les risques, et les motive à passer leur permis afin d’être bien préparés à vivre l’aventure Internet en toute sérénité. Ils distribuent à chaque élève son code de bonne conduite sur Internet et remettent le kit pédagogique à l’enseignant.

2) L’apprentissage avec l’enseignant :

L’enseignant dispense la formation en 3 à 4 séances de 45 minutes environ chacune grâce au DVD fourni dans le kit et au code remis à chaque élève.

3) L’examen :

La validation des savoirs : le gendarme revient dans la classe pour faire passer, avec l’enseignant, aux élèves l’examen du Permis Internet grâce à la fiche d’examen présente dans le kit pédagogique.

4) La remise solennelle du Permis Internet aux enfants :

A l’issue de ces sessions de formation, le Permis Internet est remis à chaque élève afin de marquer son engagement solennel à être un internaute responsable.


QUELQUES REGLES DE BONS SENS SUR INTERNET

Quelques conseils de bon sens donnés aux enfants :

  • Dans la rue, je ne parle pas à des inconnus, et je ne suis pas quelqu’un que
    je ne connais pas chez lui. Sur Internet, c’est pareil : si un nouveau contact
    veut me parler, je ne réponds pas et je demande conseil à mes parents.
  • Dans la rue, je ne distribue pas des photos de moi à n’importe qui, je
    ne confie pas mes secrets à un inconnu, je ne montre pas mon journal
    intime… Sur Internet c’est pareil : je dois garder ma vie privée pour moi et
    mes proches. Ma vie privée ne doit pas être exposée sur Internet.

Quelques conseils de bon sens donnés aux parents :

  • Dans la rue, je sais où est mon enfant et connais ses amis. Ce n’est pas
    parce que je sais où est mon enfant qu’il ne faut pas vérifier régulièrement
    que tout va bien ! Sur Internet, c’est la même chose, je m’informe de ses
    relations et vérifie que tout va bien.
  • Si j’ai une piscine dans mon jardin, j’installe une alarme. Mais ce n’est pas
    parce que la piscine est équipée d’une alarme qu’il ne faut pas surveiller
    mon enfant au bord de l’eau ! Sur Internet, c’est la même chose, ce n’est
    pas parce que j’installe le contrôle parental que je ne dois pas protéger
    mon enfant en installant l’ordinateur dans une pièce de vie commune.

POLLUTION

Cette semaine un dépôt sauvage d’ordures a été repéré sur la commune à proximité du cours d’eau Le Ruisset. La Police Municipale est intervenue et a réussi à identifier les contrevenants. Elle a ainsi pu dresser des contraventions. Dans la foulée, les services techniques sont intervenus afin de nettoyer l’espace souillé et éviter que le Ruisset ne soit pollué par ces détritus.

Ces incivilités sont une véritable honte et une atteinte au paysage, une atteinte aux écosystèmes et même un danger pour la santé de tous. Chacun peut agir à son niveau, dans son quartier, sur le chemin du travail ou de l’école pour signaler ce type d’agissement. La municipalité a déployé l’application mobile Noyarey dans ce but. N’hésitez pas à la télécharger et surtout à l’utiliser. En savoir plus sur l’application

Rappel de la loi :

Le non-respect des conditions d’abandon d’ordure est passible d’une sanction pénale fixée à l’article R.541-76 du Code de l’environnement. Il s’agit d’une amende prévue pour les contraventions de 2ème classe dont le montant est de 68 euros si elle est réglée dans les 45 jours suivant le constat d’infraction, et de 180 euros passé ce délai. En cas de défaut de paiement ou de contestation, c’est le juge du tribunal de police qui décidera du montant exact de l’amende, avec un maximum de 450 euros. Enfin, le montant de l’amende pourra atteindre 1500 euros si un véhicule a été utilisé pour transporter les déchets.

Dans le cadre d’activités commerciales menées par des entreprises, l’abandon sauvage d’ordure est passible d’une peine maximum de deux ans d’emprisonnement et de 75 000 euros d’amende.

CCAS

Repas de Noël et distribution des colis du CCAS

Pas moins de 270 personnes âgées de plus de soixante et onze ans se sont vues attribuer un coffret gourmand. Une opération de distribution qui a commencé le mardi 7 décembre au matin pour s’achever le jeudi 9 au soir.

Toute l’équipe du CCAS sous l’égide de sa vice-présidente Sandrine MOUTIN, a donné par cette distribution un peu de réconfort par les douceurs contenues dans ce joli cadeau : une bouteille de vin, un bloc de foi gras, des terrines, gâteaux, chocolats, cake et pain d’épices de quoi séduire toutes les papilles.

Une opération qui vient en complément d’un repas de Noël qui a été offert à ceux n’ayant pas choisi les colis, le samedi 4 décembre à la salle du Grand Veymont. Une trentaine de convives, dont le maire Nelly JANIN QUERCIA et plusieurs élues ont partagé ce moment en toute sécurité grâce à l’obligation de présentation d’un pass sanitaire valide et à la réalisation d’un test sur place avant d’entrer dans la salle, afin de s’assurer que toutes les personnes présentes étaient bien négatives au Covid. Ce repas a été entrecoupé d’animations dansantes interprétant de joyeux mélanges de variétés françaises et internationales, pour une après-midi festive et conviviale.