Articles classés dans la catégorie : Métropole

RENOVATION

Mur Mur :
Rénovation thermique des maisons

Jusqu’à 11 500 € d’aides métropolitaines pour la rénovation thermique d’une maison individuelle.

La Métropole ajoute une nouvelle brique à ses dispositifs de soutien à la rénovation thermique des logements, en proposant des aides financières aux propriétaires de maisons individuelles. Pouvant aller jusqu’à 11 500 € par maison, ces aides sont cumulables avec celles de l’État, notamment l’aide appelée MaPrimeRénov’.

Objectif : multiplier par 4 le rythme de rénovation pour arriver à 9 000 maisons d’ici 2030, soit environ 20 % du parc des maisons du territoire. Les propriétaires de maisons individuelles du territoire métropolitain bénéficiaient déjà d’un audit énergétique subventionné, réalisé par un professionnel labellisé « Mur Mur », ainsi qu’un accompagnement technique gratuit par l’Agence Locale de l’Énergie et du Climat (ALEC).
Un préalable sécurisant avant d’engager des travaux de rénovation énergétique souvent conséquents.

Depuis cette année, Grenoble- Alpes Métropole propose de financer une partie de vos travaux grâce au dispositif « Mur Mur – Maisons individuelles » pour accélérer la transition énergétique du territoire et réduire la précarité énergétique.

Depuis cette année, Grenoble- Alpes Métropole propose de financer une partie de vos travaux grâce au dispositif « Mur Mur – Maisons individuelles » pour accélérer la transition énergétique du territoire et réduire la précarité énergétique.

Concrètement, en fonction de vos ressources et de l’ampleur envisagée des travaux, cette aide se chiffre entre 1 000 et 10 000 €. Une aide complémentaire de 1 000 à 1 500 € peut s’ajouter en cas de recours à des matériaux isolants biosourcés ( bois, paille, chanvre, liège, lin, laine…).

Au total, les aides cumulées des collectivités et de l’État peuvent ainsi couvrir entre 30 % et près de 100 % de vos dépenses.

ECLAIRAGE PUBLIC

SIGNATURE DE LA CHARTE D’ENGAGEMENT LUMIÈRE

NOYAREY ET 22 AUTRES COMMUNES DE LA MÉTROPOLE SE MOBILISENT POUR RÉDUIRE LA POLLUTION LUMINEUSE DU TERRITOIRE !

Ce mardi 6 juillet, le conseiller municipal délégué au développement durable de Noyarey, Yoann SALLAZ-DAMAZ, était à Vaulnaveys-le-Haut, pour témoigner de l’engagement de notre commune à réduire la pollution lumineuse et la consommation énergétique liée à l’éclairage public, en présence de Christophe FERRARI, Président de Grenoble Alpes Métropole.

Par la signature de cette charte, une feuille de route de modernisation de l’éclairage public est ainsi établie pour et par chaque commune en cohérence avec les objectifs métropolitains, définissant des objectifs à atteindre d’ici 2035.

Objectif : réduire de 60% la consommation énergétique liée à l’éclairage public à horizon 2035 et lutter contre la pollution lumière, et par là-même, de protéger la biodiversité. 44 000 points lumineux sont concernés. Un Schéma Directeur d’Aménagement Lumière (SDAL) permettra d’orienter les choix des communes pour moderniser leur patrimoine d’éclairage public. L’économie est estimée entre 15 à 21M€ pour les quinze ans à venir.

Quelques exemples concrets :

Conformément aux préconisations du SDAL, toutes les Communes signataires s’engagent à rénover l’intégralité de leur parc d’éclairage public d’ici 2035, pour aller vers une solution 100 % LED.

  • Noyarey pratique déjà une extinction nocturne en milieu de nuit.
  • Considérant que certains éclairages existant sont ou seront inutiles et de manière à protéger la biodiversité, Noyarey a fait le choix de mettre en place des solutions innovantes : toute une rue, à usage majoritairement piétons et cycles, va être équipée de luminaires à détection de présence.
  • Noyarey a aussi choisi d’installer des luminaires avec des températures de couleur basses, « chaudes », plus respectueuses de la faune et des espaces naturels.

Eclairage public, qui fait quoi ?

L’éclairage public relève des communes. Ceci étant, la Métropole a décidé d’offrir aux communes qui le souhaitent un service métropolitain d’éclairage public pour les accompagner et les assister dans la gestion au quotidien de leur éclairage et dans l’engagement de plans de rénovation de leurs matériels. C’est ainsi que, d’ores et déjà, la Métropole gère, pour le compte de 15 communes, dont Noyarey, un parc d’environ 7 200 points lumineux.

BROYEURS GRATUITS

Deux broyeurs de déchets verts de la Métro sont mis GRATUITEMENT à la disposition des nucérétains.

Vous pouvez emprunter soit la version électrique, soit la version thermique à votre domicile, en fonction de vos besoins. Attention, tous les véhicules ne peuvent pas tracter le broyeur thermique.

Modalités de réservation : 

  • A destination uniquement des habitants de Noyarey.
  • Les broyeurs sont disponibles les semaines 8, 9, 14, 15, 20, 21, 26, 27.
  • Télécharger, remplir la convention de prêt et la rapporter à l’accueil de la mairie, lors d’un rendez-vous.

https://www.noyarey.fr/wp-content/uploads/2021/03/Annexe_2_Contrat_Particulier-27.01.21.pdf

Pièces justificatives demandées à l’emprunter :

  • une pièce d’identité, un justificatif de domicile de moins de 3 mois,
  • une photocopie de l’assurance du véhicule tracteur,
  • une photocopie de la carte grise du véhicule tracteur,
  • une copie de l’assurance responsabilité civile.

L’emprunteur devra aller chercher et rapporter le broyeur au dépôt des Services techniques situé au 94 impasse des Glairons à Noyarey entre 8h et 8h30.

Comment réserver ? 
Renseignements et réservations auprès de l’accueil de la mairie au moins une semaine à l’avance, du lundi au vendredi, au 04 76 53 82 01 ou accueil@noyarey.fr

VOIRIE

La persévérance d’Alfio Pennisi, élu délégué à la mobilité et conseiller métropolitain, va permettre à la commune de débloquer un dossier en suspend depuis plus d’un an.

La Métro vient d’acter le remplacement du garde-corps accidenté chemin des Bauches et la mise aux normes du dispositif de retenu (garde-corps) rue Léon Porte.

Ces deux opérations, d’un montant global de 26 000€ HT, seront entièrement inscrit au budget Gros Entretien et Renouvellement de la Métro. Le budget de la commune ne sera donc pas impacté.

Etant donné les délais de préparation et surtout de fabrication nécessaire, la pose aura lieu fin janvier-début février et pour une durée d’une semaine environ, hors intempéries. Les dates précises de cette intervention nous seront confirmées lors de la demande d’arrêté par l’entreprise retenue.

Alfio PENNISI – Conseiller délégué à la mobilité et Conseiller métropolitain.
contact

COMPOSTEURS

La Métropole propose différents modèles de composteurs,
en plastique et en bois.

Composteur plastique ou bois, comment choisir ?

Les composteurs plastiques sont issus de matière 100% recyclée et sont 100% recyclables. D’une grande durée de vie, ils permettent par ailleurs une excellente activation du compostage des déchets organiques.

Les composteurs bois sont fabriqués en sapin traité autoclave, sans chrome, ni arsenic. Ce traitement protège le bois efficacement sans nuire à l’environnement. Esthétique et fonctionnel, ces composteurs conviendront notamment dans de petits jardins.

Et la taille ?

Les composteurs existent en deux tailles : 400L ou 600L.
Pour des déchets alimentaires uniquement, un volume de 400L par foyer est largement suffisant. En revanche, pour composter également les déchets du jardin, un volume de 600L peut être nécessaire.
Pour les sites de compostage partagé, le choix de la taille et de la matière seront discutés lors des formations.

Pour réserver le votre : 0 800 500 027