Articles classés dans la catégorie : Santé

SOUTIENS AUX ÉTUDIANTS

Des aides pour les étudiants en difficulté face à la crise sanitaire

Repas à 1 € pour tous, chèque psy, révision du droit à la bourse, aide d’urgence, plateforme de conseils santé, aides locales, création d’emplois de tuteurs et de référents étudiants… Des dispositifs proposent un soutien aux étudiants souffrant de l’impact économique et sanitaire de la pandémie de Covid-19.

Un certain nombre d’aides sont déployées ou renforcées pendant la crise sanitaire. En voici une sélection.

Deux repas par jour au Crous à 1 € pour tous les étudiants

Depuis le 25 janvier 2021 et pendant la durée de la crise sanitaire, tous les étudiants peuvent bénéficier de deux repas par jour au tarif de 1 €, exclusivement en vente à emporter dans leur restaurant universitaire.

Ce dispositif avait été lancé à la rentrée de septembre 2020 à destination des seuls étudiants boursiers. Il est maintenant généralisé à tous les étudiants, boursiers, non boursiers, internationaux.

Pour en bénéficier, il suffit d’activer son compte izly .

Un courriel de confirmation de la modification de tarif vous sera adressé.

Vous pourrez utiliser le moyen de paiement de votre choix (carte izly, CB, espèce).

Exceptionnellement, en raison du couvre-feu, vous êtes autorisé à acheter deux repas en même temps (un pour le déjeuner et un pour le dîner). La majorité des points de vente sera ouvert toute l’après-midi et jusqu’à l’heure du couvre-feu.

  A noter : Vous pouvez retrouver la liste des points de vente ouverts sur le site internet de votre Crous. Leur nombre va évoluer pour s’adapter à la demande des étudiants.

Le chèque psy

Des chèques de soutien psychologique seront proposés à partir du 1er février 2021. Ils permettront aux étudiants en situation de mal-être à cause des conséquences de la crise du Covid-19 de pouvoir consulter un psychologue ou un psychiatre de la médecine de ville et suivre des soins.

Les modalités de ce dispositif seront bientôt précisées.

  A savoir : Les Bureaux d’aide psychologique universitaires (BAPU) sont des centres de consultation ouverts à tous les étudiants qui souhaitent une aide psychologique (le Crous vous en donnera les coordonnées). Les consultations sont prises en charge à 100 % par la Sécurité sociale et les mutuelles, il n’y a pas d’avance de frais.

Le site soutien-etudiant.info , fournit les contacts de tous les dispositifs gratuits d’aide psychologique, classés par académie ainsi que des conseils et de nombreuses lignes d’écoute.

La demande de révision du droit à bourse

Vous avez déposé une demande de bourse et vos revenus familiaux ont connu une baisse durable et notable, notamment en raison de la crise sanitaire ? Votre demande de bourse peut être réexaminée. Pour cela, vous devez en faire la demande en vous rendant sur MesServices.etudiant.gouv.fr et en cliquant sur l’icône « Suivi du dossier social étudiant (DSE) ».

Des justificatifs permettant d’étudier votre nouvelle situation vous seront demandés, comme une attestation de Pôle emploi avec le montant des indemnités journalières pour un parent au chômage ou une copie des bulletins de salaire des mois concernés pour un chômage partiel.

L’aide d’urgence du Crous

En cas de graves difficultés financières, vous pouvez contacter les services sociaux des Crous (disponibles sur rendez-vous) et vous rapprocher de l’assistante de service social en charge de votre secteur d’études.

Les aides d’urgence sont accessibles aux boursiers, aux non boursiers et aux étudiants internationaux sur la base d’une enquête sociale. Ces aides ponctuelles font partie du dispositif des « aides spécifiques ».

Le Crous de Grenoble Alpes

Le numéro de téléphone national dédié aux aides

Afin de mieux vous informer sur les aides et les démarches à effectuer, vous pouvez appeler le 0 806 000 278 (prix d’un appel local non surtaxé) ouvert du lundi au vendredi de 9h à 17h.

Un conseiller vous renseignera sur le soutien ou les aides qui peuvent vous être apportés et comment en faire la demande auprès de votre Crous.

Et aussi

  • Le service de santé universitaire de votre établissement
    Des professionnels vous accueillent, vous écoutent et au besoin vous orientent vers un accompagnement adapté.
    Des consultations sont proposées dans certains établissements. Sur présentation de votre Carte Vitale à jour, le tiers-payant peut être pratiqué : il n’y a pas d’avance de frais pour 70 % du tarif couvert par l’Assurance maladie. Pour les 30 % de frais restant à votre charge, renseignez-vous auprès de votre mutuelle pour connaître les modalités de remboursement.
  • Fil santé jeunes
    Le service Fil santé jeunes , composé de médecins et de psychologues, répond à vos questions en matière de santé tous les jours de 9h à 23h au 0 800 235 236, un numéro d’appel anonyme et gratuit. Le service est accessible par tchat du lundi au dimanche de 9h à 22h.
  • Les emplois dans votre établissement
    20 000 emplois de tuteurs étudiants sont créés, pour une durée de 4 mois (renseignez-vous auprès de votre établissement), ainsi que 1 600 emplois de référents étudiants en résidence universitaire (renseignez-vous auprès de votre Crous et sur Jobaviz ).
  • 1jeune1solution
    La plateforme 1jeune1solution a été mise en place par le ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion pour accompagner, former et faciliter l’entrée dans la vie professionnelle des jeunes, particulièrement touchés par les conséquences de la crise.
  • Des épiceries solidaires
    Les AGORAé proposent notamment des épiceries solidaires accessibles sur critères sociaux pour une aide alimentaire.

  A savoir : Consultez régulièrement les sites internet de votre établissement, du Crous, de la ville, de la région : des aides en matière de transports, de nourriture, de matériel informatique, par exemple, peuvent y être proposées.

MONOXYDE DE CARBONE

Le monoxyde de carbone demeure encore une cause de mortalité et d’hospitalisation importante. Avec une centaine de décès par an, il reste la première cause de mortalité par gaz toxique en France. La saison de chauffe a démarré dans le département, cette période de mise en route des appareils de chauffage se caractérise par un risque accru d’intoxication au monoxyde de carbone.

Nous vous rappelons que les installations de chauffage et de production d’eau chaude, ainsi que les conduits de fumée doivent être vérifiés et entretenus par un professionnel qualifié.

Retrouvez dans la brochure à télécharger sur le lien, les conseils de prévention, permettant de se prémunir contre ces risques.

https://www.noyarey.fr/wp-content/uploads/2020/12/20201215-dangers-monoxyde-de-carbone.pdf

COVID-19

Le 10 décembre, le Premier ministre Jean Castex a annoncé les étapes de l’assouplissement du confinement, et de la mise en place du couvre-feu :

15 décembre : Fin du confinement strict et mise en place d’un couvre-feu de 20h00 à 6h00

  • Fin des attestations et déplacements entre régions autorisés ;
  • Instauration d’un couvre-feu de 20h00 à 06h00 du matin à l’exception des réveillons du 24 décembre ;
  • Prolongation pendant 3 semaines de la fermeture des lieux accueillants du public (salles de cinéma, théâtre, musée). Possibilité de réouverture le 7 janvier 2021.
  • Interdiction des rassemblements sur la voie publique.

Le non-respect du couvre-feu entrainera :

  • Première sanction : une amende de 135 euros, majorée à 375 euros (en cas de non-paiement ou de non-contestation dans le délai indiqué sur l’avis de contravention)
  • En cas de récidive dans les 15 jours : une amende de 200 euros, majorée à 450 euros (en cas de non-paiement ou de non-contestation dans le délai indiqué sur l’avis de contravention)
  • Après 3 infractions en 30 jours : une amende de 3750 euros passible de 6 mois d’emprisonnement.

La situation sanitaire continue de se dégrader en France et le virus est toujours dangereux pour nous et nos proches. Il est impératif de rester vigilant face à l’épidémie de la Covid-19.

Toutes les informations sur la page du gouvernement. 

PÉRISCOLAIRE

Les activités périscolaires sont maintenues,
mais pas sans votre aide.

Un protocole sanitaire renforcé (à télécharger en fin d’article) a été mis en place afin de limiter le « brassage » des élèves. La municipalité fera tout son possible pour maintenir la continuité des services périscolaires, notamment à la cantine dans le respect de ces nouvelles consignes. Cependant ce maintien est l’affaire de tous. Nous faisons appel à votre bon sens et votre civisme pour nous aider à surmonter cette épreuve ensemble.

Ainsi, dès lundi, nous remercions les parents qui en ont la possibilité, de garder leur enfant chez eux pour le repas du midi, pendant la durée du confinement.

En parallèle, pensez bien à vous désinscrire de la cantine et des services périscolaires que vous n’utiliserez pas sur le portail famille de la mairie.
https://portail.berger-levrault.fr/MairieNoyarey38360/accueil
(pour information, les absences de ce lundi 2 novembre ne seront pas facturées)


ATTESTATIONS DE DÉPLACEMENT

A chaque sortie, nous devons donc nous munir de ce papier en cas de contrôle. Attention néanmoins contrairement au printemps ces attestations sont désormais multiples. Veillez donc à avoir la bonne sur vous.

L’attestation de déplacement dérogatoire

C’est celle que nous avons connu au printemps : Une attestation de sortie dérogatoire pour les simples déplacements du quotidien : faire les courses, aller chez le médecin, prendre l’air dans un rayon d’1 kilomètre pendant une heure maximum.

Elle est à remplir par vous-même en cochant la case correspondant à votre cas.

Version en ligne : https://media.interieur.gouv.fr/deplacement-covid-19/

L’attestation de déplacement professionnel

Cette attestation doit être établie par l’employeur pour justifier les déplacements du salarié. Il s’agit d’un document permanent et n’a donc pas à être renouvelé à chaque déplacement. Sa durée de validité est déterminée par l’employeur.

Elle suffit pour les déplacements professionnels (pas besoin d’avoir celle du quotidien en même temps)

L’attestation de déplacement scolaire

Ce justificatif qui certifie que vous emmenez vos enfants (ou aller les chercher) à l’école est à remplir par l’établissement scolaire qui doit vous le fournir. Elle est néanmoins téléchargeable sur le site du gouvernement :

Il s’agit également d’une attestation permanente pour toute la durée du confinement.

COVID-19

Dans le Dauphiné Libéré de ce samedi, un article expose la situation sanitaire préoccupante de l’EHPAD Les Vergers de Noyarey. Mme Le maire et tous les membres du conseil municipal tiennent tout d’abord à exprimer leur soutien moral aux pensionnaires, à leur familles ainsi qu’à l’ensemble du personnel de cet établissement dans ces moments difficiles.

Ces derniers jours, la directrice de l’EHPAD nous a fait part de ses difficultés à recruter du personnel. Nous avons ainsi décidé de relayer ces offres d’emploi sur nos réseaux sociaux. Des résultats concrets se font déjà sentir, cependant vous pouvez continuer à partager ces offres afin de fournir plus de ressources à cet établissement et de donner à votre entourage des opportunités professionnelles.

La Mairie est bien sûr à la disposition des autorités sanitaires et de la direction de l’EHPAD pour apporter son aide dans cette épreuve. Nous profitons de ce message pour rappeler à toutes et tous, la nécessité de respecter les mesures sanitaires en cours (gestes barrières, distanciation, couvre-feu, aération des lieux clos…)

Agent de soins en EHPAD (h/f)
https://www.facebook.com/job_opening/630895260920006?source=job_ats

Aide‐Soignant en EHPAD (h/f)
https://www.facebook.com/job_opening/436479560650289?source=job_ats

Agent logistique en EHPAD (h/f)
https://www.facebook.com/job_opening/856268435114668?source=job_ats

COUVRE-FEU

Un couvre-feu quotidien est instauré à compter de 21 heures et jusqu’à 6 heures du matin. Seuls seront autorisés à circuler dans l’espace public et sur la voie publique les personnes relevant d’une des catégories mentionnées ci-dessous :
1° Déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle ou le lieu d’enseignement et de formation ;
2° Déplacements pour des consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés ou pour l’achat de produits de santé ;
3° Déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables ou précaires ou pour la garde d’enfants ;
4° Déplacements des personnes en situation de handicap et de leur accompagnant ;
5° Déplacements pour répondre à une convocation judiciaire ou administrative ;
6° Déplacements pour participer à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative ;
7° Déplacements liés à des transferts ou transits vers ou depuis des gares ou aéroports dans le cadre de déplacements de longue distance ;
8° Déplacements brefs, dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile pour les besoins des animaux de compagnie.


Les personnes souhaitant bénéficier de l’une des exceptions mentionnées ci-dessus doivent être munies, lors de leurs déplacements hors de leur domicile, d’un document leur permettant de justifier que le déplacement considéré entre dans le champ de l’une de ces exceptions.

Retrouvez l’ensemble des attestations ici : https://www.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/Attestations-de-deplacement-couvre-feu


En complément, retrouvez ci-dessous quelques liens utiles :

  • Un numéro vert est à votre disposition pour répondre à vos questions 7j/7, 24h/24 :

0 800 130 000

(Attention, cette plateforme téléphonique n’est pas habilitée à dispenser des conseils médicaux).

  • Trouvez les centres de dépistages près de chez vous :

https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus/carte-et-donnees#sites-prelevements


L’ensemble de ces mesures est susceptible d’évoluer
au-delà du 10 octobre.

Pour en savoir plus rendez-vous sur la page : noyarey.fr/covid-19

DISTRIBUTION DE MASQUES

Au printemps dernier, les nucérétains ont fait preuve d’une remarquable solidarité en fabriquant des centaines de masques en tissus. Certains de ces masques sont encore disponibles.

Pour vous aider à faire face à l’obligation du port d’un masque dans tous les lieux publics clos, vous avez la possibilité de venir en Mairie pour en retirer jusqu’à un exemplaire par membre de votre foyer.

Horaires d’ouverture : du lundi au vendredi, de 8h30 à 12h00

contact : 04 76 53 82 01

MOUSTIQUE TIGRE : DÉMOUSTICATION

Les services de Grenoble Alpes Métropole ont planifiés une intervention semaine prochaine à partir du mercredi 15 juillet afin de traiter avec un larvicide anti-moustiques les principales grilles du réseau de collecte des eaux de pluie de la commune.

Les gestes à retenir

  • Enlevez tous les objets abandonnés qui peuvent servir de récipient.
  • Videz une fois par semaine les soucoupes, vases, seaux.
  • Remplissez les soucoupes des pots de fleurs avec du sable mouillé.
  • Vérifiez le bon écoulement des eaux de pluie (gouttières….).
  • Entretenez le jardin : élaguez, débroussaillez, taillez, ramassez les fruits tombés et les déchets végétaux, réduisez les sources d’humidité.
  • Couvrez toutes les réserves d’eau à l’aide d’une moustiquaire.

Si vous pensez avoir identifié la présence du moustique tigre, vous pouvez signaler sa présence aux autorités sanitaires en cliquant sur le lien suivant :
https://signalement-moustique.anses.fr/signalement_albopictus/signalements

MOUSTIQUE TIGRE : LES BONS GESTES POUR S’EN PROTÉGER

Présent dans la région grenobloise, le moustique tigre peut transmettre la dengue, le chikungunya ou le virus zika. Quelques gestes simples permettent d’éviter sa prolifération et de se protéger.

Originaire d’Asie du Sud-Est, le moustique tigre est facilement reconnaissable à ses rayures blanches et noires. Il pique essentiellement la journée – avec un pic d’agressivité à la levée du jour et au crépuscule – et affectionne les environnements urbains et verdoyants (jardins, terrasses et balcons) qui lui procurent des lieux de ponte et de repos parfaits.

Bâchez, couvrez, videz !

C’est dans l’eau que l’insecte se développe, même dans les plus petites quantités. Ainsi, les coupelles de pots de fleurs, les vases, les gouttières mal vidées, les brouettes, bidons ou tout autre récipient contenant de l’eau stagnante sont une vraie bénédiction pour l’insecte !

En supprimant ces points d’eau autour de votre domicile, vous éliminez ainsi les lieux de ponte et donc la prolifération des moustiques. C’est à ce stade que la lutte est la plus efficace. En effet, les produits anti-moustiques (insecticides et répulsifs) ne permettent pas de les éliminer durablement.

De leur côté, le Département et les communes, financent des actions de prévention contre le moustique tigre – menées par l’EID Rhône-Alpes (Entente interdépartementale pour la démoustication) – et mettent en œuvre des actions limitant sa prolifération.

Pendant la période active du moustique, du 1er mai au 30 novembre, une surveillance renforcée entomologique et épidémiologique est mise en place par l’État via les Agences Régionales de Santé (ARS). L’implication de tous est donc primordiale.

Les gestes à retenir

  • Enlevez tous les objets abandonnés qui peuvent servir de récipient.
  • Videz une fois par semaine les soucoupes, vases, seaux.
  • Remplissez les soucoupes des pots de fleurs avec du sable mouillé.
  • Vérifiez le bon écoulement des eaux de pluie (gouttières….).
  • Entretenez le jardin : élaguez, débroussaillez, taillez, ramassez les fruits tombés et les déchets végétaux, réduisez les sources d’humidité.
  • Couvrez toutes les réserves d’eau à l’aide d’une moustiquaire.

Si vous pensez avoir identifié la présence du moustique tigre, vous pouvez signaler sa présence aux autorités sanitaires en cliquant sur le lien suivant :
https://signalement-moustique.anses.fr/signalement_albopictus/signalements