Articles classés dans la catégorie : Environnement

Maintien de l’état de sécheresse du département

Maintien de l’état d’alerte sécheresse et d’alerte renforcée du département de L’Isère

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
PRÉFET DE L’ISÈRE
Grenoble, le 7 novembre 2017

Le Comité Départemental de l’Eau (CDE) rassemblant les services de l’État, Météo-France, les Collectivités territoriales ainsi que les représentants des usagers de l’eau, s’est réuni le 6 novembre 2017 sous la présidence de Monsieur le Préfet de L’Isère.

L’hiver 2016-2017 a été particulièrement sec, ce qui a affecté considérablement les eaux superficielles et souterraines. Cet été a été chaud et relativement pluvieux : des périodes de canicules et d’averses se sont succédées. L’alternance rapide de ces phénomènes météorologiques, cumulé à l’hiver sec, a abouti une dégradation des niveaux des eaux superficielles et souterraines. La première quinzaine de septembre a été très pluvieuse, avant de laisser place à un « été indien ». La deuxième partie du mois de septembre, ainsi que le mois d’octobre ont été particulièrement secs et chauds.

Les pluies du week-end du 5 novembre ont amélioré la situation à court terme. Les niveaux des cours d’eau se sont améliorés mais restent à des niveaux bien en-dessous des moyennes de saison, particulièrement sur les bassins de gestion de Biévre-Liers-Valloire, de la Bourbre et du Vercors. Certains tronçons sont déjà à sec ce qui met à mal la vie aquatique. De plus, l’indice d’Humidité des Sols Superficiels (IHSS) est à un niveau très bas alors que l’automne est habituellement propice à la recharge hydrique des sols.

Les pluies estivales ainsi que celles de septembre n’ont pas permis la recharge des nappes souterraines. Ces dernières présentent des niveaux toujours très bas pour la saison voire des niveaux alarmants pour les nappes de Biévre-Liers-Valloire, du Guiers et de la Bourbre.

Des pluies sont prévues ces prochains jours, mais ne devraient pas suffire recharger les nappes. Les températures quant elles resteront en-deçà des moyennes de saison, ce qui permettra à I’IHSS de se maintenir.

Suite aux différents avis émis lors du Comité Départemental de l’Eau du 6 novembre 2017, le Préfet a décidé :

  • pour les eaux souterraines : de placer les bassins de gestion du Guiers, de Biàvre-Liers-Valloire et de la Bourbre en alerte renforcée,
  • pour les eaux superficielles : de placer les bassins de gestion de Biévre-Liers-Valloire, de la Bourbre, et du Vercors en alerte renforcée,
  • de maintenir « alerte sur l’ensemble des autres bassins de gestion du département pour les eaux souterraines et les eaux superficielles.

Les situations d’alerte et d’alerte renforcée impliquent les mesures de restrictions suivantes :

  • pour tous, sont interdits :
    • le lavage des voitures hors stations professionnelles et hors station professionnelles équipées de lances « haute pression » ou système de recyclage de l’eau en alerte renforcée sauf pour les véhicules ayant une obligation réglementaire (véhicule sanitaire ou alimentaire) ou technique (bétonnière et pour les organes liés à la sécurité.
    • l’arrosage des pelouses, des espaces verts publics et privés, des jardins d’agrément, des golfs, et des stades et espaces sportifs de 6h à 20h en alerte. L’arrosage en alerte renforcée est strictement interdit (hors « greens et départs » sauf l’arrosage par « goutte à goutte » ou « pied à pied » entre 20h et 6h.
    • le remplissage des piscines de plus de 5 m3 à usage privé, le lavage des voiries sauf impératif sanitaire et à l’exclusion des balayeuses laveuses automatiques, fonctionnement des fontaines publiques en circuit ouvert en alerte et en alerte renforcée.
    • l’alimentation en dérivation des étangs et des plans d’eau en alerte et en alerte renforcée
  • pour l’agriculture : baisse des prélèvements agricoles autorisés pour l’irrigation : 15 % en alerte; 30 % en alerte renforcée.
  • pour l’industrie : mise en place du plan d’économie d’eau des industriels (installations classées pour la protection de l’environnement) de niveau 1 pour l’alerte, de niveau 2 pour l’alerte renforcée,
  • pour les gestionnaires de réseau d’eau potable : renforcement du suivi des niveaux des captages et des forages d’eau potable, transmission des données à l’administration. En alerte renforcée, sont interdits :
    • le lavage de réservoir AEP sauf dérogation sanitaire délivrée par le Préfet,
    • le contrôle technique des points d’eau incendie.

 

Les usages non prioritaires de l’eau partir du réseau d’eau potable peuvent être limités par arrêté municipal.

 

Pour prévenir une possible aggravation de la situation en 2018, le Préfet engage les différents acteurs à travailler dés à présent sur un programme ambitieux d’économies d’eau.

 

Pour soulager la ressource, chacun est appelé à une gestion économe de l’eau que ce soit à partir des prélèvements dans les cours d’eau, les nappes ou les réseaux de distribution d’eau publics, et ceci sur l’ensemble du département.

 

Chaque citoyen et chaque usager doit être vigilant et faire preuve de civisme dans sa consommation quotidienne d’eau pour éviter de porter atteinte la ressource en eau et aux milieux aquatiques, biens précieux pour tous.

 

Service communication de la Préfecture

Téléphone : 04 76 60 48 05

rf.vuog.ferp.eresinull@noitacinummoc

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Plan Local d’Urbanisme intercommunal (PLUi) : atelier le 9 novembre au Fontanil-Cornillon

Concertation du Plan Local d’Urbanisme Intercommunal

Ateliers territoriaux 2017

Habiter, travailler, se déplacer… Par nos actions quotidiennes nous sommes tous concernés par le fonctionnement de notre territoire. Afin de coordonner ce fourmillement métropolitain, la Métropole grenobloise élabore un document : « le Plan Local d’Urbanisme Intercommunal » (PLUI).

En 2016, habitants et acteurs du territoire ont alimenté l’élaboration des grandes orientations politiques du PLUI. En 2017, la concertation permettra d’alimenter la traduction de ces objectifs en règles d’urbanisme.

Venez prendre connaissance des grandes orientations politiques pour l’aménagement et le développement de la Métropole puis débattre et échanger de leurs implications en termes de règles d’urbanisme sur votre territoire dans l’un des six ateliers territoriaux du PLUI !

Toutes les dates sont à retrouver sur participation.lametro.fr
Ou sur la page facebook du PLUI : www.facebook.com/pluiLametro
Et toujours la cartographie collaborative, carticipe : http://plui-lametro.carticipe.fr/

Date et horaire

Lieu

3ème  Débat du PLUI :
Mobilités douces de proximités : tous concernés
 !

Conférence débat grand-public

Mardi 03 octobre 2017
18h30-20h30

Stade-des-Alpes : Salon sud-ouest
1 Avenue de Valmy,
38000 Grenoble

Atelier territorial à Meylan

Réunion publique territoire Nord-Est

Plaine Nord-Est

Mardi 10 octobre 2017

18h30-20h30

Maison de la Musique

4, Avenue du Granier

38240 Meylan

Atelier territorial à Champ-sur-Drac

Réunion publique territoire Grand-Sud

Sud-Ouest, Plaine de Reymure

Jeudi 19 octobre 2017

18h30-20h30

Espace culturel Navarre

Salle des Familles

20, Rue Hector Berlioz

38560 Champ-sur-Drac

Atelier territorial au Fontanil Cornillon

Réunion publique territoire Nord-Ouest

Plaine Nord-Ouest

Jeudi 09 novembre 2017
18h30-20h30

L’espace Claretière

Grande salle – 1 er étage

6 rue du Cornillon

38120 Le-Fontanil-Cornillon

Atelier territorial à Sarcenas

Réunion publique territoire Nord-Ouest

Chartreuse

Jeudi 16 novembre

19h00-21h00

Salle de l’Hermine

Centre de Sarcenas

38700 – Sarcenas

Atelier territorial à Vizille

Réunion publique territoire Grand-Sud

Bassin Vizillois

Mardi 21 novembre 2017

18h30-20h30

Salle de la Locomotive

Route d’Uriage

38220 Vizille

Atelier territorial à Bresson

Réunion publique territoire Sud

Plateau de Champagnier

Mercredi 06 décembre

18h30-20h30

Maison des Associations

9 Grande Rue

38320 BRESSON

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Inscription à l’atelier « Jardin Zéro Déchets » : Samedi 25 novembre


Atelier ″Compostage et Jardinage Zéro Déchet″Samedi 25 novembre – de 14h à 15h30
École élémentaire « Le Murier » 262 route de la Vanne, à Noyarey

Comment mieux gérer mes déchets de jardin ?
Comment composter dans mon jardin ou mon quartier ?


Découvrez les astuces qui vous permettront de réduire la quantité de vos déchets de jardin (paillage, tonte mulching, broyage à la tondeuse…) et apprenez les gestes pour faire de vos déchets biodégradables un excellent compost. Le compost obtenu vous permettra de rempoter gratuitement vos plantes, de fertiliser votre sol et amender vos fleurs et légumes du jardin, et même vos arbres et arbustes.

L’atelier est assuré par l’association Trièves Compostage & Environnement, mandatée par Grenoble Alpes Métropole.

Atelier pratique gratuit et ouvert à toutes et tous.
Toutes vos questions sont les bienvenues !

Renseignements et Inscription (15 places maximum) :
Association Trièves Compostage & Environnement – 04 76 34 74 85 – rf.egatsopmoc-seveirtnull@lieucca

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Débat avec des étudiants sur l’avenir du village, vendredi 6 octobre au soir

Vendredi 6 octobre 2017 à 18h30
dans la salle sous la mairie
Débat avec des étudiants en urbanisme, architecte et paysage,
pour une réflexion ouverte sur l’avenir du village.

En prévision du projet de « Plan local d’urbanisme intercommunal » (PLUi) dont l’élaboration a été lancée par la Métropole de Grenoble, la commune a mis en place un partenariat avec le Master Design urbain regroupant une vingtaine d’étudiants spécialistes de l’urbanisme, de l’architecture ou du paysage, pour réfléchir à l’avenir du village de Noyarey au travers notamment de ses zones d’urbanisation future.
La particularité de ce Master est qu’il associe à la fois l’Institut d’Urbanisme de Grenoble (IUG) et l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble (ENSAG).

Les étudiants travailleront en atelier, en plusieurs temps, dont :
– Du mardi 3 au vendredi 6 octobre : atelier de travail (« Workshop ») à Noyarey, salle sous la mairie
avec un premier rendu public de ces 4 jours de travail dès le vendredi 6 octobre au soir.
– du lundi 22 au jeudi 25 janvier : dernière semaine de travail en atelier, avec un bilan final, à Noyarey le dernier jour.

Afin que les 17 étudiants concernés puissent débuter leur travail en s’imprégnant au mieux de notre territoire et comprendre la façon dont ses habitants y vivent, ils sont actuellement hébergés du 3 au 6 octobre, chez l’habitant, à Noyarey.
La soirée permettra notamment d’entendre leur vision du territoire, après ces trois jours pendant lesquels ils ont arpenté notre commune en long, en large et en travers.

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Réflexion sur l’avenir du village : appel à bénévolat

Réflexion sur l’avenir du village
Appel à bénévolat pour hébergement d’étudiants pendant 3 nuits

En prévision du projet de « Plan local d’urbanisme intercommunal » (PLUi) dont l’élaboration a été lancée par la Métropole de Grenoble, la commune a mis en place un partenariat avec le Master Design urbain regroupant une vingtaine d’étudiants spécialistes de l’urbanisme, de l’architecture ou du paysage, pour réfléchir à l’avenir du village de Noyarey au travers notamment de ses zones d’urbanisation future.
La particularité de ce Master est qu’il associe à la fois l’Institut d’Urbanisme de Grenoble (IUG) et l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble (ENSAG).

Les étudiants travailleront en atelier, en plusieurs temps, dont :
– Du mardi 3 au vendredi 6 octobre : atelier de travail (« Workshop ») à Noyarey, salle sous la mairie
avec un premier rendu public de ces 4 jours de travail dès le vendredi 6 octobre au soir.
– du lundi 22 au jeudi 25 janvier : dernière semaine de travail en atelier, avec un bilan final, à Noyarey le dernier jour.

Afin que les 17 étudiants concernés puissent débuter leur travail en s’imprégnant au mieux de notre territoire et comprendre la façon dont ses habitants y vivent, la commune lance un appel à bénévoles, pour les héberger durant trois nuits, du 3 au 6 octobre.
En échange, les étudiants proposent un apéritif à leurs hébergeurs le mardi 3 octobre au soir, en mairie. Ce temps permettra également de présenter la démarche et mettre en lien les étudiants et leurs hébergeurs.
Le mercredi soir, les étudiants mangeront chez leurs hébergeurs et échangeront avec eux sur leur vision de Noyarey.
Le jeudi soir, les étudiants travailleront et ne mangeront donc pas avec leurs hébergeurs, mais dormiront chez eux.

Si vous êtes intéressé par la démarche ou que vous souhaitez en savoir plus, merci de contacter l’urbaniste de la commune (Cyril Truchet-Demare) en cliquant ici, ou l’accueil de la mairie au 04 76 53 82 01.

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Déclarez vos ruches du 1er septembre au 31 décembre

La déclaration de ruches est une obligation annuelle pour tout apiculteur, dès la première colonie d’abeilles détenue.

Elle participe à :
– La gestion sanitaire des colonies d’abeilles,
– La connaissance de l’évolution du cheptel apicole,
– La mobilisation d’aides européennes pour la filière apicole française.

Elle doit être réalisée chaque année, entre le 1er septembre et le 31 décembre. Toutes les colonies sont à déclarer, qu’elles soient en ruches, en ruchettes ou ruchettes de fécondation.

Une procédure simplifiée de déclaration en ligne a été mise en place sur le site : http://mesdemarches.agriculture.gouv.fr
En cas de besoin, contactez le service d’assistance aux déclarants :
– Mail : rf.vuog.erutlucirganull@sehcur.noitaralced.ecnatsissa
– Téléphone : 01 49 55 82 22

A NOTER: pour les nouveaux apiculteurs ou les apiculteurs souhaitant obtenir un récépissé de déclaration actualisé, il est possible de réaliser une déclaration hors période obligatoire (entre le 1er janvier et le 31 Août 2017. Cette démarche ne dispense cependant pas de la déclaration annuelle de ruches (à réaliser obligatoirement entre le 1er septembre et le 31 décembre 2017)

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+