Articles classés dans la catégorie : Patrimoine

DIAGNOSTIC ÉGLISE SAINT PAUL

La rénovation de l’église est lancée !

Ce jeudi 26 novembre après-midi s’est tenue la réunion officielle de lancement du diagnostic patrimonial de l’église. L’occasion pour les acteurs présents d’échanger sur les attentes de la mairie et les missions de chacun.

Malgré le brouillard qui s’épaississait dans la matinée, la réunion a pu avoir lieu sur le site de l’église : l’équipe qui a remporté le marché public était présente pour présenter le rôle de chaque membre. Le coordinateur global, le cabinet d’architecte Osmia représenté par sa cogérante, tient les rênes de l’ensemble de la mission et sera le maître d’œuvre de la restauration à venir. Une historienne archéologue (cabinet AKHESENS) pour la partie patrimoniale du bâtiment (tant au travers des archives que de la structure de l’édifice) nous aidera à comprendre l’histoire de l’édifice ; les paysagistes d’’ADP Dubois doivent quant à eux travailler sur l’extérieur de l’église : le rôle du parvis, le jardin de la cure… en questionnant leurs usages, ainsi que leur aspect esthétique bien sûr. Absents ce jeudi pour la réunion, un économiste du bâtiment travaillera sur la faisabilité de la rénovation par tranches dans le temps et un bureau d’études sur la structure et les fondations.

Face à cette équipe, les élus et les services de la mairie étaient accompagnés de plusieurs organismes qui suivent ce projet de rénovation de l’église : le Conseil Architecture, Urbanisme et Environnement (CAUE) de l’Isère a ainsi travaillé au côté de la mairie depuis le début du projet (nous les remercions !), le Département de l’Isère était également présent, en tant que co-financeur du projet et soutien technique de celui-ci. Enfin, l’État, par l’intermédiaire de l’Unité Départementale de l’Architecture et du Patrimoine (UDAP) de l’Isère, n’a pas pu être présent mais soutient aussi notre projet, tant financièrement que par de très utiles préconisations patrimoniales.

Respectant bien sûr les mesures barrières, la visite de l’église et de ses alentours, ainsi que les nombreux échanges ont permis de revenir sur les attendus de cette mission : aspects financiers, étude structurelle, délais nécessaires pour le diagnostic puis les travaux…

L’équipe d’architecte rendra ainsi un premier rapport à la fin décembre avec les premières conclusions, suivies d’un projet de rénovation de l’église sur plusieurs années, qui devrait être connu à la mi-janvier 2021. Ces rapports seront rendus publics, la feuille de route discutée avec l’ensemble des Nucérétains, mais d’ores et déjà les élus ont rappelé la nécessité de rouvrir l’édifice au plus vite.

BOIS DU GÉLINOT

Dans le cadre du chantier d’aménagement de l’A480 par AREA, des démarches de compensation des impacts écologiques sont engagées, ainsi que des mesures d’accompagnement environnementales. C’est dans ce cadre que des travaux forestiers ont lieux dans le bois du Gélinot, en partenariat entre la commune et la société concessionnaire de l’autoroute A480. 

Un peu d’histoire : 

Le ruisseau du Gélinot, anciennement bras secondaire de l’Isère, traverse l’un des derniers boisements, à l’origine alluvial, de l’agglomération grenobloise. Suite aux travaux de dragage de l’Isère (1950- 1980), puis aux travaux du barrage de Saint-Égrève (1990), le ruisseau du Gélinot n’est plus alimenté par l’Isère, ni par sa nappe alluviale. Déconnecté hydrauliquement et n’étant donc plus soumis à la dynamique fluviale de l’Isère, le bois du Gélinot a ainsi évolué progressivement vers des boisements accueillant de plus en plus d’essences qui ne sont pas typiques des forêts alluviales et pouvant être invasives comme le Robinier faux acacia. 

La société spécialisée dans la maîtrise d’œuvre de travaux écologiques Biotec de Lyon a été mandatée par AREA pour mettre en place et suivre ces travaux forestiers. Deux équipes au sein du boisement interviennent ainsi simultanément cet automne pour réduire la place prise par ce Robinier faux acacia. La première est ciblée sur des travaux forestiers mécanisés.

La seconde intervient dans les secteurs les moins accessibles du boisement et réalise des travaux plus fins d’abattage, de débardage et de dessouchage avec trois chevaux : deux Franc-comtois (Tendresse et Denver) et un Trait du Nord (Aramis). Ce traitement sera poursuivi au printemps prochain par des actions de dévitalisation des souches. 

Le débardage au cheval est une technique de sylviculture qui consiste à transporter des arbres abattus de leur lieu de coupe vers une zone de dépôt à l’aide d’un cheval. Plus respectueux des sols et moins gourmand en carburants, le débardage à cheval se retrouve aujourd’hui en phase avec les préoccupations écologiques. 

L’étape suivante sera la mise en place de plantations à partir de jeunes plans prélevés directement dans le boisement. Des espèces locales comme l’Orme, le Chêne et le Frêne seront utilisées. 

Photos : © Fabrice Grondeau

ÉGLISE SAINT PAUL

Un diagnostic de l’église avant des travaux à venir très prochainement.

Dans un projet de rénovation, il est important de faire les choses dans le bon ordre si on veut optimiser les interventions de tous les corps d’état.

Ce lundi 16 novembre, une première étape importante a été lancée à l’église St Paul de Noyarey. En présence de plusieurs élus et de Jean-Baptiste Boulanger de la direction générale des services, le cabinet d’architecte, Osmia Architecture, mandataire du groupement, et les géomètres des Arpenteurs, sont venus lancer le diagnostic patrimonial de notre église.
Ce diagnostic vise à réaliser un état des lieux complet de l’édifice : patrimoine et histoire (avec une historienne spécialisée), mais aussi technique (structure du bâtiment), paysager avec des relevés…

L’enjeu est particulièrement important : comment en effet décider de travaux appropriés pour la toiture et globalement pour le reste de l’église si les analyses n’ont pas été faites ?

Suite à leurs premières mesures, une réunion de lancement de cette mission se tiendra jeudi 26 novembre. Les conclusions de ce diagnostic seront rendues publiques pour tous et permettront d’orienter au plus vite les travaux de rénovation de la toiture et de la charpente.

Lancement de la souscription pour l’église Saint-Paul de Noyarey

Rénovons l'église Saint-Paul de Noyarey!

Rénovons l’église Saint-Paul de Noyarey : Participez à la collecte pour la réouverture de notre église

L’église Saint-Paul  revêt une dimension historique et patrimoniale essentielle pour la commune. L’église a été victime de plusieurs tempêtes, la dernière en date a fortement endommagé la toiture du bâtiment. D’importants travaux sont désormais indispensables pour une restauration totale de la toiture de l’église en particulier

Pourquoi une collecte  ?

Le montant total des travaux est estimé à de plus de 110 000€. Cette campagne de souscription permettra de compléter les différentes demandes de subventions que la commune a réalisées .

Informations pratiques

Vous pouvez effectuer vos dons soit en ligne: sur la plateforme de financement participatif  Dartagnans (paiement sécurisé), soit en envoyant un chèque, au dos duquel vous ferez figurer votre adresse e-mail et vos coordonnées pour que nous puissions vous recontacter, libellé à l’ordre suivant :

“Trésorerie principale de Fontaine”, et expédié à l’adresse suivante:
Dartagnans
Campagne “Rénovons l’Église de Noyarey !”
15 rue de Milan
75009 PARIS

Vous retrouverez toutes les informations sur le projet à la page dédiée pour cette action:

Vos dons pourront être déduits des impôts: votre don est défiscalisable car il remplit les conditions générales prévues aux articles 200 et 238 bis du code général des impôts. À la fin de la collecte, vous recevrez un reçu fiscal vous permettant de justifier une réduction de votre impôt:

  • En tant que PARTICULIER, vous bénéficiez d’une réduction d’impôt sur le revenu (IR) équivalente à 66% de votre don, dans la limite de 20% de votre revenu imposable.
  • En tant qu’ENTREPRISE, vous bénéficiez d’une réduction d’impôt sur les sociétés (IS) équivalente à 60% du montant du don, dans la limite de 0,5 % du chiffre d’affaires H.T. de l’entreprise.

Vous pouvez également contacter les services municipaux par téléphone au 04 76 53 82 01 ou par mail : rf.yerayonnull@regnaluob.bj