Articles classés dans la catégorie : Jeunesse

Santé Psy Étudiant

un site pour un suivi psychologique gratuit des étudiants

Un coup de blues, des problèmes de sommeil ou de stress, des idées noires, des pensées suicidaires… Vous êtes étudiant et vous ressentez le besoin d’une aide psychologique ? Pendant la crise sanitaire, vous pouvez bénéficier de 3 séances de 45 mn avec un psychologue gratuitement, sans avancer de frais. Une plateforme d’accompagnement psychologique ouverte depuis le 10 mars 2021 vous permet d’identifier les professionnels partenaires. Il vous faudra d’abord contacter un médecin qui vous orientera. Ce dispositif vient concrétiser les chèques psy effectifs depuis le 1er février 2021 dans certains départements.

Si vous êtes en situation de mal-être, vous devez consulter :

  • un médecin du service de santé de votre établissement . La consultation d’orientation est gratuite lorsqu’elle a lieu dans un service de santé universitaire qui est un service de médecine préventive. Elle est payante et prise en charge par la Sécurité sociale et votre mutuelle quand elle a lieu au sein d’un service de santé universitaire qui est un centre de santé.
  • ou un médecin généraliste (avec présentation de votre carte d’étudiant ou tout document équivalent). La consultation est payante et prise en charge par la Sécurité sociale et votre mutuelle. Il est conseillé de vérifier que ce médecin pratique le tiers payant.

Ils pourront vous orienter vers un psychologue partenaire de la démarche. La liste des professionnels partenaires est accessible sur le site santepsy.etudiant.gouv.fr . Vous n’aurez rien à régler au psychologue qui a passé une convention et est directement remboursé à la hauteur de 30 € la séance.

Au-delà d’un premier cycle de trois séances vous pouvez être de nouveau orienté, obligatoirement par le médecin du service de santé universitaire ou le médecin généraliste, vers un psychologue pour un second cycle de trois séances au plus. Le passage par le médecin répond à la volonté d’inscrire l’étudiant dans un parcours de soins rigoureux.

A noter : 

Les étudiants qui ont déjà un suivi sont éligibles au dispositif Santé Psy Étudiants, en consultant le service de santé universitaire ou un médecin généraliste.

A savoir : 

Un site de conseils pour permettre de mieux vivre cette période de pandémie soutien-etudiant.info , est également à la disposition des étudiants.

EMPLOI

Emploi des jeunes :
renforcement de la plateforme 1 jeune, 1 solution

Vous êtes jeune diplômé en recherche d’emploi, vous cherchez des informations sur l’apprentissage, vous recherchez un stage, vous avez besoin d’un accompagnement pour vous aider dans votre parcours professionnel… La plateforme « 1 jeune, 1 solution » mise à disposition par le ministère du Travail en novembre 2020, est renforcée. Elle propose aujourd’hui 100 000 offres d’emploi et s’enrichira de 30 000 offres de stages dès le 1er mars 2021.

Mise en place dans le cadre du plan France Relance, la plateforme « 1 jeune, 1 solution » met en relation les jeunes de moins de 26 ans cherchant un emploi, une formation ou une mission avec des entreprises. Elle facilite leurs recherches autour de fonctions simples :

La plateforme proposera prochainement :

  • 30 000 offres de stages disponibles dès le 1er mars 2021 ;
  • un simulateur pour accéder aux aides (bourses, aides au logement et à la mobilité…) disponible dès le 1er  avril 2021.

A savoir : 

Les employeurs peuvent trouver sur la plateforme les solutions pour les aider à recruter des jeunes, s’informer sur les mesures de soutien qui peuvent les y aider, déposer une offre d’emploi, participer à un des événements de recrutement organisés partout en France. Ils peuvent également s’engager en ayant recours aux différents dispositifs du plan « 1 jeune, 1 solution ».

LOGEMENT

une aide à l’installation de 1000 € pour les jeunes actifs

Vous avez un emploi en CDD, en CDI ou en alternance depuis moins de 18 mois et avez besoin d’un coup de pouce pour vous installer dans votre logement ? Depuis le 18 février 2021, Action Logement, un organisme animé par les partenaires sociaux, avec le soutien du ministère chargé de la Ville et du Logement, vous propose une aide de 1 000 €.

Qui est concerné ?

Pour bénéficier de cette aide, les conditions sont les suivantes :

  • être âgé de moins de moins de 25 ans ou être en alternance (sans limite d’âge) ;
  • percevoir un salaire mensuel brut compris entre 30 % (467 €) et 110 % (1 711 €) du SMIC (montant brut au 1er janvier 2021 : 1 554,58 €).
  • disposer d’un contrat de location ou de colocation (bail) d’un logement situé en France et qui est sa résidence principale ;
  • être salarié depuis moins de 18 mois (contrat de travail en CDD, CDI ou contrat d’alternance) et être en poste à la date de votre demande.

A savoir : 

Les personnes ayant déjà bénéficié de l’aide à la mobilité ne sont pas éligibles à l’aide au logement des jeunes actifs.

Quelles sont les démarches ?

Pour bénéficier de ce dispositif, les étapes sont les suivantes :

  1. vous vous assurez que vous êtes éligible grâce au simulateur mis à votre disposition  ;
  2. vous saisissez votre demande en y joignant les pièces justificatives numérisées ;
  3. votre dossier est analysé. Une fois accepté, vous signez une convention ;
  4. l’aide de 1000 € est versée en une seule fois.

INSERTION PROFESSIONNELLE

InserJeunes : le site d’aide à l’orientation des jeunes en voie professionnelle

Aider les jeunes à choisir leur orientation en leur donnant toute l’information sur les débouchés : c’est l’objectif de la nouvelle plateforme InserJeunes dédiée à la formation professionnelle. Elle propose, de manière précise et localisée, les taux d’insertion dans le monde du travail après une formation en troisième, en lycée professionnel et en centre de formation des apprentis, et leur permet ainsi de disposer d’éléments objectifs pour leur décision.

Lancé le 9 février 2021, InserJeunes fournit pour chaque formation du CAP au BTS, chaque lycée professionnel ou centre de formation d’apprentis (CFA), des indicateurs qui permettent de cerner les parcours des jeunes en voie professionnelle et leur insertion :

  • le taux de poursuite d’études ;
  • le taux d’emploi à 6 mois (assorti d’une mesure de valeur ajoutée en fonction du taux de chômage local ou du profil des élèves) ;
  • des données sur le parcours des jeunes dans les différentes formations et le taux de rupture de contrats d’apprentissage.

Ces indicateurs couvrent :

  • les apprentis préparant un diplôme de niveau V (exemple : CAP), IV (exemple : Bac Pro) ou III (exemple : BTS) ;
  • les élèves des lycées professionnels publics et privés sous contrat dépendant de l’Éducation nationale. Les élèves de voie professionnelle scolaire du ministère de l’Agriculture seront pris en compte à la fin de l’année 2021.

Le site propose également des liens vers des sites institutionnels : Nouvelle voie pro de l’Onisep, La bonne alternance de Pôle emploi, Le portail de l’alternance du ministère du Travail, de l’Emploi et de l’insertion.

Exemple :
Pour un CAP de peinture en carrosserie en apprentissage, vous pourrez notamment accéder :

  • aux résultats au niveau national : 8 jeunes sur 10 sont en emploi salarié 6 mois après leur sortie de formation ;
  • au taux de jeunes qui poursuivent leurs études : 11 % ;
  • au taux de contrats interrompu : 19 % ;
  • à la localisation de l’établissement proposant la formation le plus proche grâce à une carte interactive, et à ses résultats ;
  • à un lien vers la fiche métier de l’Onisep.

A noter : 

InserJeunes, élaboré par le ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports et le ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, a bénéficié d’un financement du Fonds pour la transformation de l’action publique (FTAP). Le dispositif s’inscrit dans le cadre de la loi du 5 septembre 2018 pour la Liberté de choisir son avenir professionnel .

SOUTIENS AUX ÉTUDIANTS

Des aides pour les étudiants en difficulté face à la crise sanitaire

Repas à 1 € pour tous, chèque psy, révision du droit à la bourse, aide d’urgence, plateforme de conseils santé, aides locales, création d’emplois de tuteurs et de référents étudiants… Des dispositifs proposent un soutien aux étudiants souffrant de l’impact économique et sanitaire de la pandémie de Covid-19.

Un certain nombre d’aides sont déployées ou renforcées pendant la crise sanitaire. En voici une sélection.

Deux repas par jour au Crous à 1 € pour tous les étudiants

Depuis le 25 janvier 2021 et pendant la durée de la crise sanitaire, tous les étudiants peuvent bénéficier de deux repas par jour au tarif de 1 €, exclusivement en vente à emporter dans leur restaurant universitaire.

Ce dispositif avait été lancé à la rentrée de septembre 2020 à destination des seuls étudiants boursiers. Il est maintenant généralisé à tous les étudiants, boursiers, non boursiers, internationaux.

Pour en bénéficier, il suffit d’activer son compte izly .

Un courriel de confirmation de la modification de tarif vous sera adressé.

Vous pourrez utiliser le moyen de paiement de votre choix (carte izly, CB, espèce).

Exceptionnellement, en raison du couvre-feu, vous êtes autorisé à acheter deux repas en même temps (un pour le déjeuner et un pour le dîner). La majorité des points de vente sera ouvert toute l’après-midi et jusqu’à l’heure du couvre-feu.

  A noter : Vous pouvez retrouver la liste des points de vente ouverts sur le site internet de votre Crous. Leur nombre va évoluer pour s’adapter à la demande des étudiants.

Le chèque psy

Des chèques de soutien psychologique seront proposés à partir du 1er février 2021. Ils permettront aux étudiants en situation de mal-être à cause des conséquences de la crise du Covid-19 de pouvoir consulter un psychologue ou un psychiatre de la médecine de ville et suivre des soins.

Les modalités de ce dispositif seront bientôt précisées.

  A savoir : Les Bureaux d’aide psychologique universitaires (BAPU) sont des centres de consultation ouverts à tous les étudiants qui souhaitent une aide psychologique (le Crous vous en donnera les coordonnées). Les consultations sont prises en charge à 100 % par la Sécurité sociale et les mutuelles, il n’y a pas d’avance de frais.

Le site soutien-etudiant.info , fournit les contacts de tous les dispositifs gratuits d’aide psychologique, classés par académie ainsi que des conseils et de nombreuses lignes d’écoute.

La demande de révision du droit à bourse

Vous avez déposé une demande de bourse et vos revenus familiaux ont connu une baisse durable et notable, notamment en raison de la crise sanitaire ? Votre demande de bourse peut être réexaminée. Pour cela, vous devez en faire la demande en vous rendant sur MesServices.etudiant.gouv.fr et en cliquant sur l’icône « Suivi du dossier social étudiant (DSE) ».

Des justificatifs permettant d’étudier votre nouvelle situation vous seront demandés, comme une attestation de Pôle emploi avec le montant des indemnités journalières pour un parent au chômage ou une copie des bulletins de salaire des mois concernés pour un chômage partiel.

L’aide d’urgence du Crous

En cas de graves difficultés financières, vous pouvez contacter les services sociaux des Crous (disponibles sur rendez-vous) et vous rapprocher de l’assistante de service social en charge de votre secteur d’études.

Les aides d’urgence sont accessibles aux boursiers, aux non boursiers et aux étudiants internationaux sur la base d’une enquête sociale. Ces aides ponctuelles font partie du dispositif des « aides spécifiques ».

Le Crous de Grenoble Alpes

Le numéro de téléphone national dédié aux aides

Afin de mieux vous informer sur les aides et les démarches à effectuer, vous pouvez appeler le 0 806 000 278 (prix d’un appel local non surtaxé) ouvert du lundi au vendredi de 9h à 17h.

Un conseiller vous renseignera sur le soutien ou les aides qui peuvent vous être apportés et comment en faire la demande auprès de votre Crous.

Et aussi

  • Le service de santé universitaire de votre établissement
    Des professionnels vous accueillent, vous écoutent et au besoin vous orientent vers un accompagnement adapté.
    Des consultations sont proposées dans certains établissements. Sur présentation de votre Carte Vitale à jour, le tiers-payant peut être pratiqué : il n’y a pas d’avance de frais pour 70 % du tarif couvert par l’Assurance maladie. Pour les 30 % de frais restant à votre charge, renseignez-vous auprès de votre mutuelle pour connaître les modalités de remboursement.
  • Fil santé jeunes
    Le service Fil santé jeunes , composé de médecins et de psychologues, répond à vos questions en matière de santé tous les jours de 9h à 23h au 0 800 235 236, un numéro d’appel anonyme et gratuit. Le service est accessible par tchat du lundi au dimanche de 9h à 22h.
  • Les emplois dans votre établissement
    20 000 emplois de tuteurs étudiants sont créés, pour une durée de 4 mois (renseignez-vous auprès de votre établissement), ainsi que 1 600 emplois de référents étudiants en résidence universitaire (renseignez-vous auprès de votre Crous et sur Jobaviz ).
  • 1jeune1solution
    La plateforme 1jeune1solution a été mise en place par le ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion pour accompagner, former et faciliter l’entrée dans la vie professionnelle des jeunes, particulièrement touchés par les conséquences de la crise.
  • Des épiceries solidaires
    Les AGORAé proposent notamment des épiceries solidaires accessibles sur critères sociaux pour une aide alimentaire.

  A savoir : Consultez régulièrement les sites internet de votre établissement, du Crous, de la ville, de la région : des aides en matière de transports, de nourriture, de matériel informatique, par exemple, peuvent y être proposées.

TELETHON 2020

Les Petits Malins de Veurey se mobilisent pour le Téléthon 2020.

Au regard de la situation sanitaire, Les Petits Malins innovent !
Ils comptent sur vous pour envoyer par email ( rf.snilamstitepselnull@tcatnoc ) vos pronostics concernant le nombre de bonbons dans la boite à bonbons mais également le poids du nounours en peluche.
Si les photos ne vous suffisent pas, sachez que tout est visible sur place aux PETITS MALINS.

Une cagnotte en ligne est disponible pour valider vos mises avec un don au profit du Telethon 2020!
https://soutenir.afm-telethon.fr/soiree-jeux-en-famille

Vous pourrez également acheter un petit jeu Memory créé par l’association et vendu 2 euros, qui seront également reversés au Téléthon 2020.

Les enfants comptent sur vous pour, pourquoi pas, faire mieux que les années précédentes !

A chaque don, une bougie sera allumée VENDREDI SOIR 4 DECEMBRE A 19H, en direct sur la page facebook.com/LESPETITSMALINS38 et quelques surprises vous attendent durant ce live !

CANTINE SCOLAIRE

Message de Nelly JANIN QUERCIA Maire de Noyarey et Laurent SAUNIER Responsable périscolaire, sur la situation de la cantine scolaire.

INSCRIPTION PÉRISCOLAIRE NOYAREY 2020-2021

L’inscription aux services périscolaires pour l’année 2020-2021 est obligatoire.

Pour chaque nouvelle inscription, merci de télécharger et compléter ces deux documents en suivant ces liens.

Fiche d’inscription : https://frama.link/0ZtE35k2
Fiche sanitaire de liaison : https://frama.link/S4FxpLoe

Seules les familles n’ayant pas modifié les documents d’inscription rendu à l’école la semaine dernière, peuvent les signer et les dater avant de les retourner à la Mairie.

L’ensemble des ces documents sont à retourner à la Mairie de Noyarey avant le 𝗺𝗲𝗿𝗰𝗿𝗲𝗱𝗶 𝟮𝟵 𝗷𝘂𝗶𝗹𝗹𝗲𝘁 𝟮𝟬𝟮𝟬.

Le règlement intérieur sera prochainement disponible sur le site de la commune et, pour les familles déjà inscrites, sur leur portail famille.

Merci pour vos démarches, bel été !

Service enfance jeunesse : 04.76.53.73.74 / rf.yerayonnull@j.fne

Fermeture temporaire de l’espace de jeux du jardin de Mérone.

Dans le cadre de la sécurisation de l’espace public, la société Citéos a classé comme dangereux le toboggan situé dans l’aire de jeux du jardin de Mérone. Afin d’éviter tout risque d’accident, il a donc été décidé par arrêté municipal, de fermer jusqu’à nouvel ordre ce parc.
Une fois les travaux de sécurisation réalisés, nous aurons le plaisir de vous annoncer le rétablissement de l’accès libre à cet espace de jeux.

Merci à toute l’équipe du scolaire et du périscolaire !

Cantine Primaire

Depuis quelques semaines, les écoles ont pu rouvrir leurs portes dans le respect des conditions sanitaires exigées par l’État.

Le lendemain de la prise de fonction des nouveaux élus, le 19 mai  Mme Le Maire – Nelly Janin Quercia, Sandrine Curtet – Adjointe à la jeunesse et aux écoles, Stéphane Coudert – Conseiller Municipal délégué à la petite enfance ont  invités des parents délégués, les directrices des écoles, le Délégué Départemental de l’Éducation Nationale, la présidente de l’APJNV et des agents du périscolaire pour poursuivre ensemble et en concertation l’accueil des enfants. Chacun a pu proposer des pistes d’améliorations, dans une ambiance de travail constructive et bénéfique.

Actuellement 3 classes de maternelle sont ouvertes permettant l’enseignement pour 24 enfants le matin et la garderie de 9 enfants l’après-midi. En élémentaire, 87 élèves sont accueillis au moins à mi-temps (2 jours complets sur 4) ou à plein temps pour les élèves ciblés «prioritaires». Les enseignants et les animateurs mettent tout en œuvre pour le bien-être des enfants et la tranquillité des parents malgré les contraintes sanitaires.

Rien n’aurait été possible sans la bonne volonté de tous les acteurs autour des écoles, un grand merci !