Articles classés dans la catégorie : Actualités

DIAGNOSTIC ÉGLISE SAINT PAUL

La rénovation de l’église est lancée !

Ce jeudi 26 novembre après-midi s’est tenue la réunion officielle de lancement du diagnostic patrimonial de l’église. L’occasion pour les acteurs présents d’échanger sur les attentes de la mairie et les missions de chacun.

Malgré le brouillard qui s’épaississait dans la matinée, la réunion a pu avoir lieu sur le site de l’église : l’équipe qui a remporté le marché public était présente pour présenter le rôle de chaque membre. Le coordinateur global, le cabinet d’architecte Osmia représenté par sa cogérante, tient les rênes de l’ensemble de la mission et sera le maître d’œuvre de la restauration à venir. Une historienne archéologue (cabinet AKHESENS) pour la partie patrimoniale du bâtiment (tant au travers des archives que de la structure de l’édifice) nous aidera à comprendre l’histoire de l’édifice ; les paysagistes d’’ADP Dubois doivent quant à eux travailler sur l’extérieur de l’église : le rôle du parvis, le jardin de la cure… en questionnant leurs usages, ainsi que leur aspect esthétique bien sûr. Absents ce jeudi pour la réunion, un économiste du bâtiment travaillera sur la faisabilité de la rénovation par tranches dans le temps et un bureau d’études sur la structure et les fondations.

Face à cette équipe, les élus et les services de la mairie étaient accompagnés de plusieurs organismes qui suivent ce projet de rénovation de l’église : le Conseil Architecture, Urbanisme et Environnement (CAUE) de l’Isère a ainsi travaillé au côté de la mairie depuis le début du projet (nous les remercions !), le Département de l’Isère était également présent, en tant que co-financeur du projet et soutien technique de celui-ci. Enfin, l’État, par l’intermédiaire de l’Unité Départementale de l’Architecture et du Patrimoine (UDAP) de l’Isère, n’a pas pu être présent mais soutient aussi notre projet, tant financièrement que par de très utiles préconisations patrimoniales.

Respectant bien sûr les mesures barrières, la visite de l’église et de ses alentours, ainsi que les nombreux échanges ont permis de revenir sur les attendus de cette mission : aspects financiers, étude structurelle, délais nécessaires pour le diagnostic puis les travaux…

L’équipe d’architecte rendra ainsi un premier rapport à la fin décembre avec les premières conclusions, suivies d’un projet de rénovation de l’église sur plusieurs années, qui devrait être connu à la mi-janvier 2021. Ces rapports seront rendus publics, la feuille de route discutée avec l’ensemble des Nucérétains, mais d’ores et déjà les élus ont rappelé la nécessité de rouvrir l’édifice au plus vite.

DÉPÔTS SAUVAGES

Ces derniers jours, des dépôts sauvages de gravats nous ont été signalés par des nucérétains, notamment à EZY. La Police Municipale a pris en compte ces signalements, recueilli des témoignages et met tout en œuvre pour lutter contre la prolifération de ces dépôts. 

Ces incivilités sont une véritable honte et une atteinte au paysage, une atteinte aux écosystèmes et même un danger pour la santé de tous.  

Nous incitons à la mobilisation de toutes et tous pour rester vigilant et ne pas hésiter à signaler ces agissements auprès de la police municipale
07 85 69 05 20 – police.municipale@noyarey.fr 

Rappel de la loi :

Le non-respect des conditions d’abandon d’ordure est passible d’une sanction pénale fixée à l’article R.541-76 du Code de l’environnement. Il s’agit d’une amende prévue pour les contraventions de 2ème classe dont le montant est de 68 euros si elle est réglée dans les 45 jours suivant le constat d’infraction, et de 180 euros passé ce délai. En cas de défaut de paiement ou de contestation, c’est le juge du tribunal de police qui décidera du montant exact de l’amende, avec un maximum de 450 euros. Enfin, le montant de l’amende pourra atteindre 1500 euros si un véhicule a été utilisé pour transporter les déchets.

Dans le cadre d’activités commerciales menées par des entreprises, l’abandon sauvage d’ordure est passible d’une peine maximum de deux ans d’emprisonnement et de 75 000 euros d’amende.

BOIS DU GÉLINOT

Dans le cadre du chantier d’aménagement de l’A480 par AREA, des démarches de compensation des impacts écologiques sont engagées, ainsi que des mesures d’accompagnement environnementales. C’est dans ce cadre que des travaux forestiers ont lieux dans le bois du Gélinot, en partenariat entre la commune et la société concessionnaire de l’autoroute A480. 

Un peu d’histoire : 

Le ruisseau du Gélinot, anciennement bras secondaire de l’Isère, traverse l’un des derniers boisements, à l’origine alluvial, de l’agglomération grenobloise. Suite aux travaux de dragage de l’Isère (1950- 1980), puis aux travaux du barrage de Saint-Égrève (1990), le ruisseau du Gélinot n’est plus alimenté par l’Isère, ni par sa nappe alluviale. Déconnecté hydrauliquement et n’étant donc plus soumis à la dynamique fluviale de l’Isère, le bois du Gélinot a ainsi évolué progressivement vers des boisements accueillant de plus en plus d’essences qui ne sont pas typiques des forêts alluviales et pouvant être invasives comme le Robinier faux acacia. 

La société spécialisée dans la maîtrise d’œuvre de travaux écologiques Biotec de Lyon a été mandatée par AREA pour mettre en place et suivre ces travaux forestiers. Deux équipes au sein du boisement interviennent ainsi simultanément cet automne pour réduire la place prise par ce Robinier faux acacia. La première est ciblée sur des travaux forestiers mécanisés.

La seconde intervient dans les secteurs les moins accessibles du boisement et réalise des travaux plus fins d’abattage, de débardage et de dessouchage avec trois chevaux : deux Franc-comtois (Tendresse et Denver) et un Trait du Nord (Aramis). Ce traitement sera poursuivi au printemps prochain par des actions de dévitalisation des souches. 

Le débardage au cheval est une technique de sylviculture qui consiste à transporter des arbres abattus de leur lieu de coupe vers une zone de dépôt à l’aide d’un cheval. Plus respectueux des sols et moins gourmand en carburants, le débardage à cheval se retrouve aujourd’hui en phase avec les préoccupations écologiques. 

L’étape suivante sera la mise en place de plantations à partir de jeunes plans prélevés directement dans le boisement. Des espèces locales comme l’Orme, le Chêne et le Frêne seront utilisées. 

Photos : © Fabrice Grondeau

APPEL A BÉNÉVOLES

Temps périscolaire : Appel aux bénévoles ! 

Le service périscolaire est destiné aux familles qui ont besoin d’une prise en charge de leur(s) enfant(s) avant et après la journée d’école.  Les instants périscolaires, moments de transition entre la famille et l’école, sont aussi des moments où l’enfant continue de se construire aux travers une multitude d’activité. Les repas du midi sont centraux car outre la dimension nutrition ce sont des moments de convivialité, d’activité, de découverte et d’apprentissage riches. 

Pour enrichir ces expériences, et offrir plus de souplesse à l’organisation de ces services, nous faisons appel aux personnes intéressées et disponibles. 

Ainsi aux côtés des professionnels de l’accueil des enfants, peuvent intervenir des parents, des retraités, toute personne désireuse de transmettre des valeurs, des savoir-faire, des connaissances. L’intervention de parents est particulièrement intéressante ; elle est source de valorisation tant pour les adultes que pour les enfants, de participation concrète à la vie de l’école, de solidarité intergénérationnelle, bref de réalisation ! 

Si vous êtes intéressés pour animer ponctuellement des activités périscolaires auprès des enfants, il vous suffit de remplir et signer la convention collaborateur occasionnel bénévole périscolaire ci dessous en deux exemplaires, avoir une assurance responsabilité civile, avoir un casier judiciaire vierge et ne pas être inscrit au FIJAIS (Fichier des auteurs d’infractions sexuelles ou violentes).

Vous pouvez déposer les documents en mairie ou les envoyer aux élus concernés par mail avec les justificatifs demandés.

Sandrine CURTET – adjointe déléguée à la jeunesse et aux écoles –  s.curtet@noyarey.fr 
 
Stéphane COUDERT – conseiller délégué à la petite enfance –  s.coudert@noyarey.fr 


JARDINAGE ZÉRO DÉCHET

Dans cette période toute particulière, nous observons un afflux massif de déchets verts en déchèterie. La conjonction du beau temps, de l’automne et du confinement est naturellement propice au jardinage. Cette fréquentation tout à fait inhabituelle est source d’attente et de promiscuité pour les usagers en déchèterie, ce que nous voulons bien entendu éviter.

Il existe pourtant différentes alternatives à l’apport de végétaux en déchèterie, comme le broyage à la tondeuse (pour feuilles et branchage de moins d’1 cm), le compostage ou le paillage.

Le broyat peut être réutilisé directement dans le jardin en l’étalant en couche épaisse au pied des massifs, des arbres ou du potage.

Cette technique appelée paillage permet de protéger et d’enrichir les sols tout en limitant l’arrosage et le désherbage, 1h de paillage c’est 10h de travail économisé.

Ces astuces simples et à la portée de tous sont détaillées dans le nouveau guide du jardinage zéro déchet que vous trouverez dans le lien suivant :

Un broyeur de déchets verts de la Métro est mis à la disposition GRATUITEMENT des nucérétains. Vous pouvez l’emprunter pour votre domicile.
Attention, tous les véhicules ne peuvent pas tracter le broyeur.

Modalités de réservation : 
A destination des habitants de Noyarey
Téléchargez, remplissez la convention de prêt et apportez-la à l’accueil de la mairie, lors d’un rendez-vous.

Pièces justificatives demandées à l’emprunter :
– une pièce d’identité, un justificatif de domicile de moins de 3 mois,
– une photocopie de l’assurance du véhicule tracteur,
– une photocopie de la carte grise du véhicule tracteur,
– une copie de l’assurance responsabilité civile.

L’emprunteur devra aller chercher et rapporter le broyeur au dépôt des Services techniques situé au 94 impasse des Glairons à Noyarey entre 8h et 8h30.

Comment réserver ? 
Renseignements et réservations auprès de l’accueil de la mairie au moins une semaine à l’avance, du lundi au vendredi, au 04 76 53 82 01 ou accueil@noyarey.fr


SQUARE CHARLES FERRERE

Nous rappelons aux nucérétain(e)s  que depuis qu’ils ont été vendus, 120.000 € pendant le premier confinement, le 13 mai 2020, par l’ancien maire, l’édifice et le terrain du square relèvent maintenant de la propriété privée.

La mairie n’a aucune information sur le déroulé des travaux. Nous allons proposer au promoteur d’organiser une réunion d’information pour tous les habitants de Noyarey.

ÉGLISE SAINT PAUL

Un diagnostic de l’église avant des travaux à venir très prochainement.

Dans un projet de rénovation, il est important de faire les choses dans le bon ordre si on veut optimiser les interventions de tous les corps d’état.

Ce lundi 16 novembre, une première étape importante a été lancée à l’église St Paul de Noyarey. En présence de plusieurs élus et de Jean-Baptiste Boulanger de la direction générale des services, le cabinet d’architecte, Osmia Architecture, mandataire du groupement, et les géomètres des Arpenteurs, sont venus lancer le diagnostic patrimonial de notre église.
Ce diagnostic vise à réaliser un état des lieux complet de l’édifice : patrimoine et histoire (avec une historienne spécialisée), mais aussi technique (structure du bâtiment), paysager avec des relevés…

L’enjeu est particulièrement important : comment en effet décider de travaux appropriés pour la toiture et globalement pour le reste de l’église si les analyses n’ont pas été faites ?

Suite à leurs premières mesures, une réunion de lancement de cette mission se tiendra jeudi 26 novembre. Les conclusions de ce diagnostic seront rendues publiques pour tous et permettront d’orienter au plus vite les travaux de rénovation de la toiture et de la charpente.

11 NOVEMBRE 2020

C’est en présence de Mme Émilie CHALAS, députée de l’Isère et de M. Christian COIGNÉ, maire de Sassenage, que Nelly JANIN QUERCIA maire de Noyarey a déposé une gerbe de fleurs à la mémoire des soldats tombés pendant la guerre 14-18, au monument aux morts du cimetière de Noyarey.

La situation sanitaire actuelle ne permettait pas d’organiser cette cérémonie commémorative dans sa forme habituelle. Ainsi, Romain YERETZIAN, Brigadier de Police Municipale et maître de cérémonie a choisi d’offrir aux nucérétains la possibilité de suivre cette commémoration en vidéo.

cérémonie du 11 novembre 2020 – Noyarey