Articles classés dans la catégorie : Santé

MOUSTIQUE TIGRE : DÉMOUSTICATION

Les services de Grenoble Alpes Métropole ont planifiés une intervention semaine prochaine à partir du mercredi 15 juillet afin de traiter avec un larvicide anti-moustiques les principales grilles du réseau de collecte des eaux de pluie de la commune.

Les gestes à retenir

  • Enlevez tous les objets abandonnés qui peuvent servir de récipient.
  • Videz une fois par semaine les soucoupes, vases, seaux.
  • Remplissez les soucoupes des pots de fleurs avec du sable mouillé.
  • Vérifiez le bon écoulement des eaux de pluie (gouttières….).
  • Entretenez le jardin : élaguez, débroussaillez, taillez, ramassez les fruits tombés et les déchets végétaux, réduisez les sources d’humidité.
  • Couvrez toutes les réserves d’eau à l’aide d’une moustiquaire.

Si vous pensez avoir identifié la présence du moustique tigre, vous pouvez signaler sa présence aux autorités sanitaires en cliquant sur le lien suivant :
https://signalement-moustique.anses.fr/signalement_albopictus/signalements

MOUSTIQUE TIGRE : LES BONS GESTES POUR S’EN PROTÉGER

Présent dans la région grenobloise, le moustique tigre peut transmettre la dengue, le chikungunya ou le virus zika. Quelques gestes simples permettent d’éviter sa prolifération et de se protéger.

Originaire d’Asie du Sud-Est, le moustique tigre est facilement reconnaissable à ses rayures blanches et noires. Il pique essentiellement la journée – avec un pic d’agressivité à la levée du jour et au crépuscule – et affectionne les environnements urbains et verdoyants (jardins, terrasses et balcons) qui lui procurent des lieux de ponte et de repos parfaits.

Bâchez, couvrez, videz !

C’est dans l’eau que l’insecte se développe, même dans les plus petites quantités. Ainsi, les coupelles de pots de fleurs, les vases, les gouttières mal vidées, les brouettes, bidons ou tout autre récipient contenant de l’eau stagnante sont une vraie bénédiction pour l’insecte !

En supprimant ces points d’eau autour de votre domicile, vous éliminez ainsi les lieux de ponte et donc la prolifération des moustiques. C’est à ce stade que la lutte est la plus efficace. En effet, les produits anti-moustiques (insecticides et répulsifs) ne permettent pas de les éliminer durablement.

De leur côté, le Département et les communes, financent des actions de prévention contre le moustique tigre – menées par l’EID Rhône-Alpes (Entente interdépartementale pour la démoustication) – et mettent en œuvre des actions limitant sa prolifération.

Pendant la période active du moustique, du 1er mai au 30 novembre, une surveillance renforcée entomologique et épidémiologique est mise en place par l’État via les Agences Régionales de Santé (ARS). L’implication de tous est donc primordiale.

Les gestes à retenir

  • Enlevez tous les objets abandonnés qui peuvent servir de récipient.
  • Videz une fois par semaine les soucoupes, vases, seaux.
  • Remplissez les soucoupes des pots de fleurs avec du sable mouillé.
  • Vérifiez le bon écoulement des eaux de pluie (gouttières….).
  • Entretenez le jardin : élaguez, débroussaillez, taillez, ramassez les fruits tombés et les déchets végétaux, réduisez les sources d’humidité.
  • Couvrez toutes les réserves d’eau à l’aide d’une moustiquaire.

Si vous pensez avoir identifié la présence du moustique tigre, vous pouvez signaler sa présence aux autorités sanitaires en cliquant sur le lien suivant :
https://signalement-moustique.anses.fr/signalement_albopictus/signalements

Informations Coronavirus

Le préfet de l’Isère, a décidé d’étendre la mesure du port du masque aux regroupements devant certains lieux publics. Ainsi, le port du masque est obligatoire sur la voie publique dans un périmètre maximal de 25 mètres devant les entrées et sorties des établissements d’enseignement et les lieux d’accueil de mineurs (écoles, collèges, lycées, crèches, accueil périscolaire,…). 

Cette mesure s’applique dans l’ensemble du département de l’Isère pour toutes les personnes de plus d’onze ans. Le non-respect de cette obligation est puni de l’amende prévue pour les contraventions de 4ème classe soit 135 euros et, en cas de récidive dans les 15 jours, d’une amende prévue pour les contraventions de 5ème classe soit 1500 euros.


Suite aux déclarations du Président et du Premier Ministre, un décret vient préciser les modalités rendant le port du masque obligatoire, dans le cadre de l’épidémie de COVID-19. La commune de Noyarey, qui appliquait déjà cette obligation dans ses services municipaux, relaie ces informations et précise certains aspects à ses habitants.

  • Le port du masque est obligatoire dans tous les lieux clos recevant du public.
  • Cette protection vient en complément des gestes barrières.
  • Le masque doit être porté correctement et couvrir à la fois le nez et la bouche.
  • Le port du masque concerne toute personne de plus de 11 ans.
  • Le non-respect de cette obligation est passible d’une sanction, soit une amende de 135 €.

A noter :

  • Les vestiaires collectifs restent fermés.
  • Concernant les sports collectifs et les activités culturelles :
    • Le masque doit être porté pour chaque déplacement.
    • Il peut être enlevé pendant l’activité ou la représentation mais doit être remis aussitôt après.
    • Les spectateurs sont tenus de porter un masque.
  • Concernant les établissements accueillant de jeunes enfants (crèches, jardins d’enfants,…), ils sont soumis à un régime particulier :
    • Les professionnelles sont tenues de porter le masque en présence des parents.
    • Les professionnelles peuvent enlever le masque en présence des enfants.
    • Le masque est toujours déconseillé pour les très jeunes enfants.

Ensemble, restons plus que jamais vigilants. Appliquons les gestes barrières et le port du masque dans notre vie quotidienne, pour lutter collectivement et plus efficacement contre l’épidémie !

Contacts utiles

Urgence-sécurité et écoute :

En cas de danger immédiat : 17

Violences sur les enfants : 119 (ou sur le site internet allo119.gouv.fr)

Violences conjugales : 3919 
(ou sur le site internet arretonslesviolences.gouv.fr)

Plateforme nationale d’appui médico-psychologique pour tous les professionnels de santé : 0800 73 09 58 (n° vert)

Urgence pour ma santé ou celle de mes proches :

Si j’ai des symptômes (toux, fièvre) qui me font penser au COVID-19 :

  • je reste à domicile, j’évite les contacts, j’appelle un médecin avant de me rendre à son cabinet ou j’appelle le numéro de permanence de soins de ma région. Je peux également bénéficier d’une téléconsultation ;
  • si les symptômes s’aggravent avec des difficultés respiratoires et signes d’étouffement, j’appelle le SAMU (15) ou j’envoie un message au numéro d’urgence pour les sourds et malentendants (114).

Informations :

Numéro vert : infos sur le Coronavirus COVID-19, 24h/24 et 7j/7 : 
0 800 130 000.

Si vous avez des difficultés pour entendre ou parler par téléphone en raison d’un handicap, vous pouvez vous rendre sur l’espace de contact ouvert dédié aux personnes sourdes, malentendantes ou aveugles.