Articles classés dans la catégorie : Actualités

VOIRIE

La persévérance d’Alfio Pennisi, élu délégué à la mobilité et conseiller métropolitain, va permettre à la commune de débloquer un dossier en suspend depuis plus d’un an.

La Métro vient d’acter le remplacement du garde-corps accidenté chemin des Bauches et la mise aux normes du dispositif de retenu (garde-corps) rue Léon Porte.

Ces deux opérations, d’un montant global de 26 000€ HT, seront entièrement inscrit au budget Gros Entretien et Renouvellement de la Métro. Le budget de la commune ne sera donc pas impacté.

Etant donné les délais de préparation et surtout de fabrication nécessaire, la pose aura lieu fin janvier-début février et pour une durée d’une semaine environ, hors intempéries. Les dates précises de cette intervention nous seront confirmées lors de la demande d’arrêté par l’entreprise retenue.

Alfio PENNISI – Conseiller délégué à la mobilité et Conseiller métropolitain.
contact

DIAGNOSTIC ÉGLISE SAINT PAUL

La rénovation de l’église est lancée !

Ce jeudi 26 novembre après-midi s’est tenue la réunion officielle de lancement du diagnostic patrimonial de l’église. L’occasion pour les acteurs présents d’échanger sur les attentes de la mairie et les missions de chacun.

Malgré le brouillard qui s’épaississait dans la matinée, la réunion a pu avoir lieu sur le site de l’église : l’équipe qui a remporté le marché public était présente pour présenter le rôle de chaque membre. Le coordinateur global, le cabinet d’architecte Osmia représenté par sa cogérante, tient les rênes de l’ensemble de la mission et sera le maître d’œuvre de la restauration à venir. Une historienne archéologue (cabinet AKHESENS) pour la partie patrimoniale du bâtiment (tant au travers des archives que de la structure de l’édifice) nous aidera à comprendre l’histoire de l’édifice ; les paysagistes d’’ADP Dubois doivent quant à eux travailler sur l’extérieur de l’église : le rôle du parvis, le jardin de la cure… en questionnant leurs usages, ainsi que leur aspect esthétique bien sûr. Absents ce jeudi pour la réunion, un économiste du bâtiment travaillera sur la faisabilité de la rénovation par tranches dans le temps et un bureau d’études sur la structure et les fondations.

Face à cette équipe, les élus et les services de la mairie étaient accompagnés de plusieurs organismes qui suivent ce projet de rénovation de l’église : le Conseil Architecture, Urbanisme et Environnement (CAUE) de l’Isère a ainsi travaillé au côté de la mairie depuis le début du projet (nous les remercions !), le Département de l’Isère était également présent, en tant que co-financeur du projet et soutien technique de celui-ci. Enfin, l’État, par l’intermédiaire de l’Unité Départementale de l’Architecture et du Patrimoine (UDAP) de l’Isère, n’a pas pu être présent mais soutient aussi notre projet, tant financièrement que par de très utiles préconisations patrimoniales.

Respectant bien sûr les mesures barrières, la visite de l’église et de ses alentours, ainsi que les nombreux échanges ont permis de revenir sur les attendus de cette mission : aspects financiers, étude structurelle, délais nécessaires pour le diagnostic puis les travaux…

L’équipe d’architecte rendra ainsi un premier rapport à la fin décembre avec les premières conclusions, suivies d’un projet de rénovation de l’église sur plusieurs années, qui devrait être connu à la mi-janvier 2021. Ces rapports seront rendus publics, la feuille de route discutée avec l’ensemble des Nucérétains, mais d’ores et déjà les élus ont rappelé la nécessité de rouvrir l’édifice au plus vite.

JARDINAGE ZÉRO DÉCHET

Dans cette période toute particulière, nous observons un afflux massif de déchets verts en déchèterie. La conjonction du beau temps, de l’automne et du confinement est naturellement propice au jardinage. Cette fréquentation tout à fait inhabituelle est source d’attente et de promiscuité pour les usagers en déchèterie, ce que nous voulons bien entendu éviter.

Il existe pourtant différentes alternatives à l’apport de végétaux en déchèterie, comme le broyage à la tondeuse (pour feuilles et branchage de moins d’1 cm), le compostage ou le paillage.

Le broyat peut être réutilisé directement dans le jardin en l’étalant en couche épaisse au pied des massifs, des arbres ou du potage.

Cette technique appelée paillage permet de protéger et d’enrichir les sols tout en limitant l’arrosage et le désherbage, 1h de paillage c’est 10h de travail économisé.

Ces astuces simples et à la portée de tous sont détaillées dans le nouveau guide du jardinage zéro déchet que vous trouverez dans le lien suivant :

Un broyeur de déchets verts de la Métro est mis à la disposition GRATUITEMENT des nucérétains. Vous pouvez l’emprunter pour votre domicile.
Attention, tous les véhicules ne peuvent pas tracter le broyeur.

Modalités de réservation : 
A destination des habitants de Noyarey
Téléchargez, remplissez la convention de prêt et apportez-la à l’accueil de la mairie, lors d’un rendez-vous.

Pièces justificatives demandées à l’emprunter :
– une pièce d’identité, un justificatif de domicile de moins de 3 mois,
– une photocopie de l’assurance du véhicule tracteur,
– une photocopie de la carte grise du véhicule tracteur,
– une copie de l’assurance responsabilité civile.

L’emprunteur devra aller chercher et rapporter le broyeur au dépôt des Services techniques situé au 94 impasse des Glairons à Noyarey entre 8h et 8h30.

Comment réserver ? 
Renseignements et réservations auprès de l’accueil de la mairie au moins une semaine à l’avance, du lundi au vendredi, au 04 76 53 82 01 ou accueil@noyarey.fr


SQUARE CHARLES FERRERE

Nous rappelons aux nucérétain(e)s  que depuis qu’ils ont été vendus, 120.000 € pendant le premier confinement, le 13 mai 2020, par l’ancien maire, l’édifice et le terrain du square relèvent maintenant de la propriété privée.

La mairie n’a aucune information sur le déroulé des travaux. Nous allons proposer au promoteur d’organiser une réunion d’information pour tous les habitants de Noyarey.

ÉGLISE SAINT PAUL

Un diagnostic de l’église avant des travaux à venir très prochainement.

Dans un projet de rénovation, il est important de faire les choses dans le bon ordre si on veut optimiser les interventions de tous les corps d’état.

Ce lundi 16 novembre, une première étape importante a été lancée à l’église St Paul de Noyarey. En présence de plusieurs élus et de Jean-Baptiste Boulanger de la direction générale des services, le cabinet d’architecte, Osmia Architecture, mandataire du groupement, et les géomètres des Arpenteurs, sont venus lancer le diagnostic patrimonial de notre église.
Ce diagnostic vise à réaliser un état des lieux complet de l’édifice : patrimoine et histoire (avec une historienne spécialisée), mais aussi technique (structure du bâtiment), paysager avec des relevés…

L’enjeu est particulièrement important : comment en effet décider de travaux appropriés pour la toiture et globalement pour le reste de l’église si les analyses n’ont pas été faites ?

Suite à leurs premières mesures, une réunion de lancement de cette mission se tiendra jeudi 26 novembre. Les conclusions de ce diagnostic seront rendues publiques pour tous et permettront d’orienter au plus vite les travaux de rénovation de la toiture et de la charpente.

COMPOSTEURS

La Métropole propose différents modèles de composteurs,
en plastique et en bois.

Composteur plastique ou bois, comment choisir ?

Les composteurs plastiques sont issus de matière 100% recyclée et sont 100% recyclables. D’une grande durée de vie, ils permettent par ailleurs une excellente activation du compostage des déchets organiques.

Les composteurs bois sont fabriqués en sapin traité autoclave, sans chrome, ni arsenic. Ce traitement protège le bois efficacement sans nuire à l’environnement. Esthétique et fonctionnel, ces composteurs conviendront notamment dans de petits jardins.

Et la taille ?

Les composteurs existent en deux tailles : 400L ou 600L.
Pour des déchets alimentaires uniquement, un volume de 400L par foyer est largement suffisant. En revanche, pour composter également les déchets du jardin, un volume de 600L peut être nécessaire.
Pour les sites de compostage partagé, le choix de la taille et de la matière seront discutés lors des formations.

Pour réserver le votre : 0 800 500 027

BRÛLAGE

Faisons le point sur la réglementation concernant le brulage de végétaux, pour les particuliers et les agriculteurs.

Pour les particuliers, il est interdit toute l’année (voir Arrêté préfectorale du 18 novembre 2013).

Pour les agriculteurs et forestiers, il est interdit en tout temps sur Noyarey pour les mêmes raisons que pour les particuliers (voir Arrêté préfectoral du 12 mai 2016).

Cependant, des dérogations peuvent être accordées aux agriculteurs et forestiers, dans les cas suivants (voir Arrêté préfectoral du 1 février 2018).

  • Pour raisons sanitaires : lorsqu’il s’agit de lutter par incinération des végétaux contaminés contre les organismes nuisibles réglementés au titre de l’article L.251-3 du Code Rural ou lorsque des mesures de polices administratives ont été prises.
  •  Lorsqu’il s’agit de lutter contre d’autres organismes nuisibles, par incinération des végétaux contaminés.
  •  Pour lutter contre les plantes invasives, par incinération des espèces invasives.
  • Pour l’application de l’obligation légale de débroussaillement : dans les zones soumises à obligation légale de débroussaillement (OLD), il est recommandé de ne pas brûler les résidus végétaux issus du débroussaillement. Le cas échéant, la personne qui fait ce choix doit respecter la réglementation de l’emploi du feu à moins de 200 m des bois et forêts et à l’intérieur de ceux-ci qui s’applique en lieu et place de l’arrêté.

Le brûlage des végétaux contaminés par des organismes nuisibles non réglementés et des plantes invasives doit faire l’objet d’une demande de dérogation auprès de la direction départementale des territoires :

DDT- Service Environnement / 17 Bd Joseph Vallier – BP 45 / 38040 Grenoble

GUIDE DU DEBROUSSAILLEMENT

En cette période estivale, et face à la vigilance sécheresse en vigueur dans le département, la commune rappelle quelques obligations en matière d’entretien des espaces forestiers et les conseils de prévention pour éviter les feux de forêts.

Un guide du débroussaillement réglementaire a été réalisé afin de présenter les règles à respecter pour les travaux de débroussaillement et apporter aux usagers les conseils sur les techniques de réalisation. Il a été élaboré avec l’appui de l’Office National des Forêts (ONF) et du service départemental d’incendie et de secours (SDIS).

Retrouvez l’intégralité des conseils sur la page
https://www.noyarey.fr/mairie-en-ligne/services/urbanisme-et-environnement/