post-formats/format.php

PERMIS INTERNET POUR LES ENFANTS

Notre policière municipale Perinne Hachoud, est venue à l’école élémentaire de Noyarey, accompagnée du maréchal des logis chef Patrick Demougeot, présenter le Permis Internet aux enfants.

Le Permis Internet pour les enfants est un programme pédagogique de responsabilisation des enfants et des parents pour un usage d’Internet plus vigilant, sûr et responsable. Son principe : faire passer aux élèves de CM2 leur Permis Internet. En CM2, les enfants s’apprêtent à entrer au collège, les usages et les risques augmentent, c’est le bon moment pour les préparer.

Il n’y a aucune raison de faire sur Internet, ce que l’on ne ferait pas dans la rue. Cette analogie de bon sens, est le fil conducteur du Permis Internet pour les enfants.

L’analogie avec la rue.
Elle permet aux enfants mais aussi à leurs parents, qui n’ont jamais été exposés aux risques sur Internet étant jeunes, d’assimiler plus facilement les règles élémentaires de prudence et de civilité, que chacun doit adopter sur Internet. Les risques sur Internet sont facilement évitables avec un peu de bon sens.

L’analogie avec les règles que tout un chacun applique dans la rue, permet aux parents, qui peuvent se sentir moins à l’aise que leurs enfants sur Internet, de trouver les mots pour les guider et les protéger. Ainsi ils retrouvent une légitime autorité pour accompagner sereinement leurs enfants et les responsabiliser.

Si avant de laisser circuler un enfant seul dans la rue, on lui apprend les règles de prudence indispensables (circulation routière, mauvaises rencontres, incivilités…), sur Internet, c’est la même chose. Avant de laisser un jeune utiliser Internet seul, il est indispensable de s’assurer qu’il a assimilé les règles élémentaires de vigilance, de civilité, et de responsabilité sur Internet.

Le PERMIS INTERNET accompagne les enfants et les conseille sur le bon chemin à prendre.


UN DISPOSITIF PEDAGOGIQUE COMPLET

1) La venue de la police municipale et d’un gendarme dans la classe :

Notre policière municipale, accompagnée d’un gendarme, expert dans la prévention en milieu scolaire, présentent en classe l’opération Permis Internet pour les enfants (15 à 45 min environ). Ils alertent les enfants sur les risques, et les motive à passer leur permis afin d’être bien préparés à vivre l’aventure Internet en toute sérénité. Ils distribuent à chaque élève son code de bonne conduite sur Internet et remettent le kit pédagogique à l’enseignant.

2) L’apprentissage avec l’enseignant :

L’enseignant dispense la formation en 3 à 4 séances de 45 minutes environ chacune grâce au DVD fourni dans le kit et au code remis à chaque élève.

3) L’examen :

La validation des savoirs : le gendarme revient dans la classe pour faire passer, avec l’enseignant, aux élèves l’examen du Permis Internet grâce à la fiche d’examen présente dans le kit pédagogique.

4) La remise solennelle du Permis Internet aux enfants :

A l’issue de ces sessions de formation, le Permis Internet est remis à chaque élève afin de marquer son engagement solennel à être un internaute responsable.


QUELQUES REGLES DE BONS SENS SUR INTERNET

Quelques conseils de bon sens donnés aux enfants :

  • Dans la rue, je ne parle pas à des inconnus, et je ne suis pas quelqu’un que
    je ne connais pas chez lui. Sur Internet, c’est pareil : si un nouveau contact
    veut me parler, je ne réponds pas et je demande conseil à mes parents.
  • Dans la rue, je ne distribue pas des photos de moi à n’importe qui, je
    ne confie pas mes secrets à un inconnu, je ne montre pas mon journal
    intime… Sur Internet c’est pareil : je dois garder ma vie privée pour moi et
    mes proches. Ma vie privée ne doit pas être exposée sur Internet.

Quelques conseils de bon sens donnés aux parents :

  • Dans la rue, je sais où est mon enfant et connais ses amis. Ce n’est pas
    parce que je sais où est mon enfant qu’il ne faut pas vérifier régulièrement
    que tout va bien ! Sur Internet, c’est la même chose, je m’informe de ses
    relations et vérifie que tout va bien.
  • Si j’ai une piscine dans mon jardin, j’installe une alarme. Mais ce n’est pas
    parce que la piscine est équipée d’une alarme qu’il ne faut pas surveiller
    mon enfant au bord de l’eau ! Sur Internet, c’est la même chose, ce n’est
    pas parce que j’installe le contrôle parental que je ne dois pas protéger
    mon enfant en installant l’ordinateur dans une pièce de vie commune.