post-formats/format.php

DIAGNOSTIC ÉGLISE SAINT PAUL

La rénovation de l’église est lancée !

Ce jeudi 26 novembre après-midi s’est tenue la réunion officielle de lancement du diagnostic patrimonial de l’église. L’occasion pour les acteurs présents d’échanger sur les attentes de la mairie et les missions de chacun.

Malgré le brouillard qui s’épaississait dans la matinée, la réunion a pu avoir lieu sur le site de l’église : l’équipe qui a remporté le marché public était présente pour présenter le rôle de chaque membre. Le coordinateur global, le cabinet d’architecte Osmia représenté par sa cogérante, tient les rênes de l’ensemble de la mission et sera le maître d’œuvre de la restauration à venir. Une historienne archéologue (cabinet AKHESENS) pour la partie patrimoniale du bâtiment (tant au travers des archives que de la structure de l’édifice) nous aidera à comprendre l’histoire de l’édifice ; les paysagistes d’’ADP Dubois doivent quant à eux travailler sur l’extérieur de l’église : le rôle du parvis, le jardin de la cure… en questionnant leurs usages, ainsi que leur aspect esthétique bien sûr. Absents ce jeudi pour la réunion, un économiste du bâtiment travaillera sur la faisabilité de la rénovation par tranches dans le temps et un bureau d’études sur la structure et les fondations.

Face à cette équipe, les élus et les services de la mairie étaient accompagnés de plusieurs organismes qui suivent ce projet de rénovation de l’église : le Conseil Architecture, Urbanisme et Environnement (CAUE) de l’Isère a ainsi travaillé au côté de la mairie depuis le début du projet (nous les remercions !), le Département de l’Isère était également présent, en tant que co-financeur du projet et soutien technique de celui-ci. Enfin, l’État, par l’intermédiaire de l’Unité Départementale de l’Architecture et du Patrimoine (UDAP) de l’Isère, n’a pas pu être présent mais soutient aussi notre projet, tant financièrement que par de très utiles préconisations patrimoniales.

Respectant bien sûr les mesures barrières, la visite de l’église et de ses alentours, ainsi que les nombreux échanges ont permis de revenir sur les attendus de cette mission : aspects financiers, étude structurelle, délais nécessaires pour le diagnostic puis les travaux…

L’équipe d’architecte rendra ainsi un premier rapport à la fin décembre avec les premières conclusions, suivies d’un projet de rénovation de l’église sur plusieurs années, qui devrait être connu à la mi-janvier 2021. Ces rapports seront rendus publics, la feuille de route discutée avec l’ensemble des Nucérétains, mais d’ores et déjà les élus ont rappelé la nécessité de rouvrir l’édifice au plus vite.